Les Amis de la Terre Belgique
https://www.amisdelaterre.be/La-Regionale-de-Namur-des-Amis-de-la-Terre-denonce-les-Journees-de-la-Defense
La Régionale de Namur des Amis de la Terre dénonce les « Journées de la Défense »

Les 5 et 6 juillet, la base aérienne de Florennes organisera les « Journées de la Défense ».

Près de 100 000 visiteurs sont attendus : le ciel florennois accueillera « la Patrouille de France », ainsi que les « Turkish stars » et le public assistera à un magnifique show aérien (F16 belge, F18, Mirage 2000 français, Tornado, atterrissage d’assaut à l’aide d’un C 130...).

On prévoit des aires de stationnement pour ... 17.000 véhicules !

La Régionale de Namur des Amis de la Terre dénonce sans réserve ce type d’activité.

Le protocole de Kyoto, le réchauffement climatique, le film d’Al Gore, le rapport Stern sur le coût astronomique des catastrophes climatiques en cours et à venir, la mention quasi quotidienne dans les médias des impasses écologiques dans lesquelles nous fonçons tête baissée, la flambée des prix du pétrole, le « peak oil »... : plus personne ne peut prétendre ignorer qu’il est temps d’agir et de modifier nos comportements afin de sortir de la surconsommation et du gaspillage effréné de nos ressources énergétiques !

Selon les experts (Aspo, Peter De Keyzer, économiste en chef chez ABN Amro Belgique etc...) le baril de pétrole pourrait franchir la barre des 300 dollars dans moins de dix ans. Nous savons tous qu’une réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre est indispensable pour éviter un crash climatique.

Hélas, l’organisation de tels événements n’est pas de nature à responsabiliser les citoyens ; bien au contraire, ils participent à l’infantilisation des masses. Avec d’autres inepties du type « grands prix » de F1 ou de MotoCross, ils incitent à croire à la pérennité d’un monde qui appartient déjà au passé, celui du pétrole abondant et pas cher mais qui, faute d’énergie de substitution, manquera cruellement dès la prochaine génération.

A notre avis, cette journée représente tout ce qu’il y a lieu d’éviter. Elle ressemble à la célébration d’un sacrifice, celui des générations futures...

En tant qu’Amis de la Terre, nous aimerions rappeler certaines des valeurs que nous défendons :
Nos activités doivent se recentrer sur notre lieu de vie et cette relocalisation implique une réduction de nos déplacements motorisés.
Ceux-ci ne doivent être réservés qu’aux seuls usages « indispensables », lorsque les autres moyens de transports ou de déplacements sont impossibles (distance trop importante pour envisager la marche ou le vélo...) ou déficients (absence de desserte des transports en commun...).
Les transports groupés, le principe de la voiture partagée... participent aussi à cette nécessaire économie des ressources et à la préservation de notre seule planète Terre.

Nous appuyons par ailleurs une augmentation programmée et progressive du coût des carburants pour, notamment, réduire puis empêcher de facto les utilisations irresponsables des ressources énergétiques.