NOUS SOMMES POUR UNE ÉCONOMIE NON-VIOLENTE :

L’humanité est arrivée à un moment critique de son histoire puisque l’industrialisation et la mondialisation ont imposé, par le biais de lobbys économiques, un modèle mondial dominant de consommation, tant des ressources naturelles (charbon, pétrole, eau, minerais) que des ressources biologiques animales et végétales, qui n’est ni soutenable, ni souhaitable.

La croyance en les bienfaits pour tous d’une croissance économique infinie soutenue notamment par l’accès au crédit, la publicité et l’obsolescence programmée entraîne une surproduction et une surconsommation. Cette surconsommation est non seulement une catastrophe environnementale (pillage des ressources naturelles nécessaires à la production, augmentation des déchets, pollution des eaux, des sols et de l’air... ) mais c’est également un leurre agité devant 80 % des individus de la planète pour permettre aux 20 % restant d’être les plus riches.

Cette surconsommation est une source d’inégalités sociales, de précarisation, de stress et, au final, de mal-être, puisque l’abondance de biens matériels et de services nous est présentée comme la condition nécessaire et presque suffisante au bonheur. Or, il existe une tension croissante entre l’approche privilégiant le développement prioritaire de l’économie globalisée par la production de masse et une approche focalisée sur la qualité de vie, un environnement sain et accueillant qui considère l’économie comme un des outils pour y parvenir.

Participons à la construction d’une économie soutenable et équitable par le développement d’une société collaborative et par une relocalisation importante de l’économie.

Articles dans cette section

  • L’Affaire Climat, un procès contre l’État

    Le dimanche 14 mars, de nombreuses manifestations pour le climat se sont déroulées à travers la Belgique. Les Ami.e.s de la Terre ont participé à ce mouvement national en organisant une manifestation à Namur. Mais pourquoi tout ce remue-ménage ? Ce dimanche 14 mars, les Ami·es de la Terre ont (...)
  • Flashmob pour la culture

    Le monde de la culture est encore et toujours à l’arrêt. Après vous avoir invité à participer à l’appel "Still standing for culture", découvrez cette une initiative de résistance qui nous a fait vibrer. Oui nous sommes assoiffé·es de culture (...)
  • Saint Nicolas et la Coalition Climat ont rendu visite au Premier ministre

    Vous avez été plus de 250 enfants et citoyen.ne.s à envoyer des lettres à Saint Nicolas pour lui demander des actions concrètes pour agir contre l’urgence climatique ! Ce lundi 7 décembre, accompagné des porte-paroles de la Coalition Climat, Saint Nicolas a donc fait une escale dans sa tournée et s’est (...)
  • Sinterklaas For Climate

    Malgré sa relégation au second plan de l’agenda politique, la crise climatique continue de faire rage. Après tout ce qu’on a fait, on ne sait plus à quel saint se vouer. Et si on demandait à Saint-Nicolas de nous aider ? Il s’adresse à nous dans une petite vidéo pour nous encourager à lui envoyer nos (...)
  • Rejoins la réflexion pour un nouveau pacte sociétal : le Green New Deal

    Que dirais-tu si nous t’annoncions qu’un autre modèle est possible et que nous pouvons contribuer aujourd’hui à sa mise en place ? Justement, voilà plusieurs mois que nous réfléchissons à un modèle alternatif : un mouvement citoyen qui place au centre du débat des questions environnementales, sociales, (...)
  • Sans gouvernement climat, les frites sont cuites !

    Aujourd’hui, la Coalition Climat dont font partie Les Amis de la Terre, distribue des frites et de la bière aux préformateurs Lachaert et Rousseau. Une nouvelle étude démontre que la crise climatique aura des conséquences socio-économiques majeures en Belgique, notamment sur la production de frites et (...)