A PROPOS DE LA LOCALE

La locale des Amis de la Terre du Pays de Herve compte une septantaine de membres dont une quinzaine de membres actifs porteurs de projets.

Nous fonctionnons de manière participative et transversale. La locale est ainsi constituée de groupes et de sous-groupes avec une ou des personnes référentes. La locale soutient toute les activités de l’un d’entre nous.

THÉMATIQUES

Nos objectifs principaux restent le développement du verger conservatoire et de transition, la journée de la pomme, le jardin mellifère, son rucher et son potager. Dans ce cadre, une presse à fruits imaginée et mise en œuvre par la locale permet un débouché pour les fruits du verger ainsi que pour ceux des membres de la locale.

Nous sensibilisons aussi le public : « à la réparation des objets utilisés à la maison par la mise en place de 4 Repair Café sur l’année et à l’usage de l’eau de pluie domestique ».
Pour mener à bien ces nombreuses activités, nous collaborons régulièrement avec les forces vives du plateau (associations, communes, province, …)
Nous avons des délégués dans plusieurs projets locaux mené par d’autre instances : « Soumagne commune Maya, GAL Pays de Herve, Semer le Future, POLLEC Soumagne, etc ».

A travers ces actions, nous voulons mettre en place des initiatives concrètes de la transition, au quotidien et localement, pour construire une société de l’après-pétrole plus autonome, plus résiliente et plus économe en ressources.

Soyez les bienvenus. Toutes les aides sont précieuses.

CONTACT

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1iW8h4vwboyRT_bSJ6KjbOlfl93zmvUFal9TFz5oUOG4/edit?usp=sharing

Articles dans cette section

  • Articles de presse

    Ci-joint un compte-rendu dans la presse locale, relatif au concours photo des Vergers du Pays de Herve organisé par les Amis de la Terre en collaboration avec la maison du tourisme de Herve.
  • Communiqué de presse : Vergers du Pays de Herve en toutes saisons

    Remise des prix du concours photo et Vernissage de l’exposition des 50 meilleurs clichés. Le Pays de Herve est l’héritier d’une tradition fruitière vieille de près de deux siècles qui a fortement marqué nos paysages. En 1944, on recensait près de 20.000 ha de vergers dans notre seule province. La (...)
  • Commune Maya

    Maya, ce nom évoque pour la plupart la petite abeille du cartoon des années 70, mais c’est aussi l’appellation du plan de sauvegarde des abeilles initié par le Ministre Lutgen. A travers ce plan, la Commune adhère à un projet en faveur de la biodiversité et s’engage à réaliser des aménagements en (...)
  • Débuter en apiculture

    1. Mise en garde Devenir apiculteur ne s’improvise pas. Avant de se lancer dans l’aventure, il faut savoir que les abeilles sélectionnent celui qui s’en occupera. En effet, cette passion nécessite d’être à la fois autodidacte, curieux, observateur, calme, patient et régulier dans le travail. Celui (...)
  • Le projet de lutte contre la rouille grillagée

    Nous sommes de nombreux amateurs à constater la présence de cette maladie depuis plusieurs années. Bien que cette maladie soit cyclique, il semble que les modifications climatiques en cours la favorisent à tel point qu’elle est devenue beaucoup plus agressive aujourd’hui. Réapparu il y a 7-8 ans de (...)
  • Historique du Verger de Soumagne

    A partir du rêve d’un homme, toute une équipe se mobilise. Au départ, l’objectif numéro un est de préserver la diversité fruitière du Pays de Herve, haut lieu de l’arboriculture. Le projet va très vite s’élargir à une vision plus globale de l’avenir sans pétrole bon marché et à l’importance de la (...)
  • La rouille grillagée du poirier en détail

    La maladie et son cycle Pour une explication détaillée de la maladie, vous pouvez lire le dépliant explicatif élaboré en collaboration avec le CRA-W ainsi que le panneau didactique que nous avons réalisé. Démarrage de l’infection : 2010 : 15 avril 2011 : 31 mars Pas de données pour 2012 car le (...)
  • Objectifs du Verger de Soumagne

    Des passionnés (Alain Guiot, Julien de Leval, Jean-Marie Geron, Roger Soudon et bien d’autres) ont prospecté nos campagnes déjà dans les années 70. A cette époque, c’est Charles Populer du CRAW de Gembloux qui lance l’idée de créer un verger conservatoire pour préserver le patrimoine fruitier de Wallonie. (...)