• (il y a 2 mois)
  • Place Saint-Jean, - 1000 Ville de Bruxelles

Rendez-vous ce jeudi 10 mars à Bruxelles pour réaliser notre propre assemblée autour du déploiement de la 5G, en toute transparence.

A l’heure où les décisions législatives sur le déploiement de la 5G à Bruxelles sont reportées de mois en mois et que les modes de consultation sont plus que remis en question, une centaine de personnes se rassemblera à Bruxelles, Place St-jean, à deux pas du Parlement bruxellois pour réaliser leur propre assemblée ouverte à toutes et tous (parlementaires, citoyen-nes…) pour échanger les arguments autour du déploiement de la 5G, en toute transparence. En effet, de nombreux déficits du processus démocratique ont été dénoncés lors de la grande majorité des décisions prises jusqu’ici à tous les niveaux de pouvoir… et une crainte sur la suite est plus que fondée.

Nous terminerons avec une balade (30min) de repérage des caméras et antennes gsm/smartphone dans le coin de la place grâce à Technopolice

Les orateurs-trices suivants sont attendus pour alimenter les discussions en assemblées citoyennes :

  • Miguel Coma - auteur de “5G - la nouvelle utopie”
  • Pr. Grégoire Wallenborn - ULB
  • Stéphanie D’Haenens - Inter-Environnement Bruxelles
  • Géraldine Duquenne - Justice et Paix
  • Antoine Brouyaux - Associations21
  • David Steinmetz - sur l’électrohypersensibilité
  • Mathieu Verhaegen - FGTB - CGSP ALR bxl
  • Sébastien Gratoir - Actrices et Acteurs des Temps Présents
    et bien d’autres orateurs passionnants !

Une carte blanche a été publiée le samedi 8 janvier dernier dans le journal L’Echo. Elle exprime les nombreuses inquiétudes d’une trentaine d’associations, dont les Amis de la Terre, et universitaires de tous horizons. Ceux-ci sont en faveur d’un déploiement de la 5G qui soit le plus limité possible au regard des enjeux de transition écologique, du faible intérêt économique et de la santé. Ce 10 mars, les orateurs aborderont également d’autres enjeux : la dépendance vis-à-vis du numérique, les enjeux sociaux, et la place de l’humain face à une numérisation galopante.

Différentes propositions seront formulées et soumises à débat : un fonds numérique responsable, la réduction des normes électromagnétiques à 3 V/m (préconisée par le Conseil Supérieur de la Santé), un pouvoir de décision communal sur les déploiements technologiques qui modifient le cadre de vie de leurs citoyen·ne·s…

A prendre avec soi  : un tabouret pour les assemblées citoyennes

Retrouvez toutes les dernières infos sur la page Facebook de l’événement