Photo : Friends of the Earth Europe

Pour l’année 2017, nous avons choisi d’aborder les soirées SoS d’une manière différente et de leur donner un nouveau souffle. La localisation de l’activité est changeante pour aller là où sont les groupes locaux et les mouvements de citoyens. De plus, nous optons pour une activité de type apéro-débat, dans un lieu tel qu’un café afin que l’ambiance soit plus conviviale qu’une salle de réunion et favorise ainsi les échanges. La touche d’humour n’a pas été négligée puisqu’un illustrateur, Yakana, en direct met sur papier certaines réflexions ou notions.

Une premier apéro-débat a eu lieu le 16 mars dernier autour de l’économie non-violente. L’objectif est de partager entre participants comment est ressentie la violence (ou pas) de notre système économique puis d’ouvrir sur des pistes de solutions.

Si la météo très clémente ce jour-là a dissuadé certaines personnes de participer, celles qui s’étaient déplacées ont pu échanger sur la manière dont elles abordent l’économie non-violente. Cette association des 2 termes ne leur était pas connue et les a intrigué. Ensuite, l’animateur a abordé la notion de bien-être afin d’éveiller chez les participants la notion de suffisance. Ils avaient déjà bien conscience que plus les citoyens dynamiseront les échanges sans argent, moins l’économie mondialisée aura de prise sur eux. Lorsque les communs ont été abordés, ils ont réfléchi à la privatisation de l’espace public qui est selon eux, la clé de la violence de l’économie. Ils ont rappelé que la vitalité des communautés s’améliore lorsque l’on se réapproprie nos moyens d’existence, lorsque se développe des alternatives locales, comme le Quatre Quart à Saint-Étienne, café où la soirée se déroulait, qui fonctionne grâce à une coopérative citoyenne et culturelle.

Si vous souhaitez vous aussi organiser un apéro-débat avec nous, sur le thème de l’économie non-violente ou sur un autre sujet qui intéresse, n’hésitez pas à nous contacter !

Ce projet a été financé avec l’aide de l’Union européenne. Le contenu de la publication relève de la seule responsabilité des Amis de la Terre Belgique et ne peut aucunement être considéré comme reflétant le point de vue de l’Union européenne.

Mots-clés

squelettes/aside/dist.html