Photo : Friends of the Earth Europe

  • (dans 4 semaines)
  • Mundo N, 98 Rue Nanon - 5000 Namur
  • gratuit,
  • alain.dangoisse chez gmail.com - 0475/96 78 01

Invitation à contribuer à la réflexion menée par les AT, sur l’économie non-violente.

A partir de nos propres expériences de la vie et en s’appuyant sur l’intervention de plusieurs d’entre nous, en considérant les différentes dimensions du ’bien-être’, nous porterons le regard sur nos ’modes de vie’ en vue du ‘bien commun’.

Sur cette base, nous entamerons aussi une réflexion sur les mécanismes d’une économie non-violente, garante de la dignité de chacun·e et du bien commun, en phase avec le ’vivant’. Simplicité volontaire, permaculture, ralentir, énergie post-carbone… en sont des leviers connus. Nous en explorerons d’autres.

Complément d’informations sur la démarche
En suite des réflexions sur la permaculture, la Simplicité volontaire, l’énergie post-carbone et non nucléaire, l’économie non-violente, la nécessité de ralentir… les Amis de la Terre ont mis en chantier un important dispositif collaboratif pour penser et exprimer ensemble notre imaginaire d’une société non-violente, qui prenne soin du plus petit d’abord et de la nature, pour forger le bien commun.

Pour assembler nos craintes et nos enthousiasmes, nos idées et nos formes d’intelligence, les AT ont tenu au printemps 2016 différents ateliers de réflexion collaborative sur la violence structurelle du système économique et la recherche d’alternatives non violentes - qui prenne soin des plus faibles, qui respecte chacun·e et la nature.

Ensuite, depuis avril 2017, nous avons mené une dizaine d’ateliers et rencontres. Les citoyens que nous sommes toutes et tous, ont exprimé des critères du ‘bien-vivre’ et du ‘bien-être’, s’appuyant sur la notion de suffisance (ce qui est suffisant pour être bien : « j’ai assez » à l’inverse du ’toujours plus’). Cela nous a permis de proposer des indicateurs de satisfaction de nos besoins - ici et maintenant - en 9 dimensions majeures : la ‘santé’, le ‘rapport au temps’, le ’bien-être psychologique’, l’éducation, la ‘diversité culturelle’, la ‘diversité environnementale’, la ‘bonne gouvernance’, la ‘vivacité des communautés’, ‘les standards de vie’. Travail minutieux : élaboration de mandalas holistiques assemblant les apports les plus variés, du plus concret au plus conceptuel, réalisation de synthèses visuelles en forme de ‘mind map’ (arbres de relations) enrichis d’ateliers en ateliers pour ne rien perdre. En cours maintenant, la rédaction de fiches thématiques résumant les propos. Un travail non fini, qu’il conviendra encore d’enrichir.

Sur cette base, nous entamons maintenant des échanges d’idées et des partages d’expériences sur ‘nos modes de vie’ et ce que pourrait être une ‘économie non- violente’, en nous faisant confiance, en tant que citoyens matures, dotés de l’expérience de la vie.

Proposition à contribuer, à relayer…
Merci