Photo : isamiga76

L’importance de la revue Silence dans le mouvement écologiste n’est plus à prouver, tant elle a permis depuis 35 ans de faire connaître, de diffuser des idées majeures (comme la décroissance), et de présenter de nombreuses alternatives concrètes pour vivre autrement.

À l’heure où la dynamique de l’écologie sociale et politique devrait structurer la vie de nos sociétés, la place d’une revue engagée porteuse depuis 1982 de ces valeurs est indispensable.

Mais, face aux nouvelles technologies, à la dilution des valeurs écologistes en produits marketing et face à la disparition de nombreux points de vente, la revue peine à toucher un public plus large. Ce contexte est accentué par des politiques publiques minimalistes en matière de soutien aux médias alternatifs.

Alors, aujourd’hui, Silence a besoin de vous !

SILENCE, C’EST QUI ?

Silence est une association créée en 1982 à Lyon, qui publie une revue écologiste collaborative, indépendante. Travaillant principalement autour de trois thématiques : l’écologie, les alternatives et la non-violence, Silence diffuse 11 numéros par an.
La structure est portée par de très nombreu·ses bénévoles qui écrivent, corrigent, plient, tiennent des stands etc., et par une équipe de salarié·es à temps partiel choisi, qui pratique l’horizontalité, les prises de décisions collectives et l’égalité salariale. Autant de pratiques quotidiennes qui se veulent cohérentes avec les valeurs défendues par la revue : écologie, non-violence, féminisme en particulier.
Silence est distribuée par abonnements ainsi que via un réseau de 200 dépositaires et sur des événements (foires, salons, etc. ) aux quatre coins de la France. Porteuse des valeurs de l’écologie sociale, elle associe dans ses pages théories, et alternatives pratiques, questions sociales et questions de genre.
ions alternatives aux transports doux, des cantines aux cuisines, des champs aux laboratoires, des espaces urbains aux milieux aquatiques, Silence explore, propose, encourage, promeut, partage les tentatives et les réussites.

Silence organise aujourd’hui un financement participatif, mais à quoi cela va-t-il aboutir ?

"Revue indépendante" ça veut dire quoi ? Ca veut dire qu’on vit grâce à nos lect·rices, sans autres revenus que ceux des abonnements et des ventes de la revue en dépôts et tables de presse !

Aujourd’hui nos ressources faiblissent, alors que nous avons beaucoup de projets. Sans vous, l’histoire de Silence risque de s’arrêter bientôt, avec votre soutien financier, voilà ce qu’on peut faire :

  • Donner du souffle à Silence et assurer la pérennité de la revue papier.
    Aujourd’hui nous cherchons à consolider les moyens économiques qui nous permettent de réaliser une revue mensuelle de qualité mêlant enquêtes, recherches, rencontres et sujets de fond.
    Ce travail est possible grâce à une équipe de salarié·es qui peut suivre au quotidien l’élaboration de la revue, en lien avec les bénévoles.
    Chaque jour l’équipe salariée anime, gère et accompagne des bénévoles partout en France. Pérenniser la revue papier, c’est s’assurer du maintien de ces postes salariés.
    Pour retrouver notre équilibre financier, nous avons besoin de conquérir 700 nouve·lles abonné·es : 700 nouveaux abonnements annuels à 42€ en moyenne, c’est une recette de 29 400€ pour la revue. C’est aussi atteindre le palier de 4 000 abonné·es, seuil d’équilibre économique de la revue.
    30 000 € en don et en abonnements, cela permet à la revue de combler son déficit et de s’assurer au moins trois ans de fonctionnement.
  • Créer un nouveau site internet : pour valoriser 35 années d’archives écrites sur l’écologie, et partager les engagements de Silence à avec un public plus large.
    Depuis 1982, des milliers d’articles ont été écrits qui représentent une importante source de savoirs collectifs. Avec la création d’un nouveau site, nous nous proposons de créer une base de données indexée par thématiques, année, etc., afin d’associer écrits d’aujourd’hui à ceux d’hier.
    Cette valorisation s’accompagnera d’un accès aux contenus de la revue pour les personnes mal-voyant·es.
    Le nouveau site est également un moyen de faire porter plus loin la voix des alternatives et des luttes présente dans la revue.
  • Améliorer la diffusion et augmenter la visibilité de la revue, dans et hors les milieux écologistes militants
    Le choix fait par la revue de ne pas être diffusée en kiosque limite notre visibilité, mais contribue à notre crédibilité. Ce refus du kiosque résulte d’une cohérence écologiste : il s’agit là d’économiser le papier. En effet être présent dans les kiosques suppose le tirage d’un nombre d’exemplaires très élevé dont beaucoup seraient invendus et jetés.
    Fort·es de notre ancienneté dans la presse écologiste, nous souhaitons toucher un public plus jeune, aussi avide d’une transformation écologique de la société. Cela nécessite des moyens : multiplier nos points de vente, être présent·es sur davantage de manifestations, et faire connaître la revue dans des événements locaux.
  • Rester une revue accessible et solidaire
    Silence limite le plus fortement possible ses tarifs pour rester accessible au plus grand nombre : les tarifs d’abonnement et de vente à l’unité n’ont augmenté qu’une seule fois en 10 ans. Cette politique a un prix, car dans le même temps les tarifs postaux ont régulièrement augmenté.

POUR LES AIDER A RECOLTER DES FONDS, C’EST ICI QUE CA SE PASSE !

Une vidéo c’est encore plus parlant : ICI

Merci pour eux !

Revue S !LENCE
9 rue Dumenge
69317 Lyon Cedex 04
Tel. : 04 78 39 55 33
www.revuesilence.net

SI VOUS VOULEZ VOUS ABONNER A LA REVUE et nous soutenir par la même occasion : CLIQUEZ ICI

Nous sommes le seul relais par lequel la revue française est diffusée en Belgique, et obtenons donc une partie des fonds qui proviennent des abonnements Belges. Soutenir Silence, c’est donc aussi une manière de nous soutenir !

Lien du financement