Nous avons besoin d’une législation stricte autour du climat. La Belgique, qui est l’un des plus mauvais élèves de la classe en cette matière, reste au stade des vaines promesses et des demi-mesures. Pour la première fois dans l’histoire, au Royaume-Uni, une loi climatique a été adoptée. Aidez-nous à faire en sorte que cela arrive ici aussi.

Avec 6.000 personnes réunies sur la Petite
Plage à Ostende, le tournage du clip “The Big
Ask”
le 10 août 2008, est d’ores et déjà le plus grand
événement jamais réalisé en Belgique autour du changement
climatique. Ce clip est désormais disponible en
ligne sur le site http://www.thebigask.be.

L’histoire du clip réalisé par les Amis de la Terre et
Nic Balthazar est celle d’une petite fille et de ses
efforts pour sauver sa famille de la mer qui
menace de tout inonder. Alors qu’un politicien ignore les avertissements des scientifiques et que le niveau de la mer ne cesse de monter, la petite fille est rejointe
par des milliers de personnes qui reprennent le slogan
de ACT NOW et envoient ainsi un message très clair aux décideurs politiques.

La première mondiale du vidéoclip “The Big Ask” a eu lieu le 27 novembre 2008 au Parlement Fédéral belge. La
projection était introduite par le Professeur Jean-Pascal van Ypersele, de l’Université Catholique de Louvain
(UCL) et Vice-Président du Groupe d’experts Inter-gouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), en présence de MM. Paul Magnette (Ministre du Climat), Herman De Croo (vice-président de la Chambre), et Frank
Vandenbrouke (Ministre flamand de l’Education).

Le réalisateur Nic Balthazar s’est adressé en ces termes aux parlementaires présents : « Comment se fait-il que l’avenir de la planète vienne si rarement à l’ordre du
jour de ce respectable hémicycle ? Que direz-vous à vos petits-enfants, quand ils vous demanderont de quoi vous vous êtes occupés, alors que la planète pouvait
encore être sauvée ? »
 [1].

Depuis lors, environ la moitié de la Belgique a eu l’occasion de voir ce clip, et des dizaines de milliers de mails sont parvenus aux principaux responsables politiques
de notre pays. Le clip a fait la une de nombreux journaux et média, particulièrement en communauté flamande. Ce
clip figure d’ores et déjà sur de nombreux sites Internet du monde associatif, ainsi que sur des blogs de citoyens préoccupés par la question du climat. Si vous ne
l’avez pas encore vu, allez à l’adresse http://www.thebigask.be


Soutenez notre campagne

Les Amis de la Terre en collaboration avec un institut de recherche réputé (le Stockholm Environment Institute) veulent développer un scénario de réduction des
émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2020. Ce scénario décrira de quelle façon concrète ces réductions pourront avoir lieu de manière domestique ici en Europe. Il donnera également une quantification de la responsabilité historique que nous - les pays industrialisés - portons, et de comment la traduire en termes d’aide financière envers les pays du Sud, pour les aider à se développer de manière durable (sobre en carbone) et à s’adapter au changement climatique. Ce travail important sera constitué d’un scénario principal développant des principes de base et un outil de modélisation, ainsi que de 4 études de cas spécifiquement consacrées à la mise en oeuvre pratique au sein d’un pays, notamment la Belgique.

Si vous désirez vous aussi contribuer à la réalisation de cette étude, vos dons sont les bienvenus sur le compte Triodos 523 0800271 96 avec la mention « Etude The Big
Ask ». Tout don à partir de 30 € donne droit à une déduction fiscale.


Le Royaume-Uni adopte la première loi climatique au monde

Au Royaume-Uni, la campagne THE BIG ASK des Amis de la Terre a conduit à l’adoption du « Climate Protection
Act ». Cette loi sur le climat met en place
un cadre légal pour une réduction
annuelle des émissions de gaz à effet de
serre. La loi est entrée en vigueur le 27
novembre dernier, jour choisi pour le lancement
de notre clip. Cette loi qui est la
première au monde, est un pas de géant
dans le combat contre le changement climatique.
Elle signifie que le Royaume-Uni est obligé de réduire d’au moins 80% les gaz à effet de serre d’ici à 2050.

Lancée en 2005, la campagne ’The Big
Ask’ des Amis de la Terre a mobilisé un
nombre encore inégalé de personnes, et
pas loin de 200.000 d’entre elles se sont
s’adressées directement à leurs délégués
au Parlement, que ce soit par lettre, email,
en leur envoyant un clip vidéo, ou
en les rencontrant en personne. Les gens
ont fait changer la politique !
« La Belgique attend que l’Europe lui
impose des choses, et chaque fois qu’elle le
peut, elle négocie les objectifs à la baisse »
,
déplore le député Philippe Henry
(Ecolo), cosignataire de la proposition de
loi Climat [2] déposée, en juillet déjà, par Tinne Van der Straeten (Groen !).

Les écologistes demandent la mise en
place d’une politique nationale contraignante
en vue d’une diminution de 30%
d’équivalents CO2 par rapport à 1990, à
l’horizon 2020 ; 50% à l’horizon 2030 et
90% à l’horizon 2050. Une Commission
d’experts, sorte de Cour des comptes
dédiée au climat, serait chargée de
contrôler le respect des objectifs. En cas
de non respect, des amendes seraient perçues
par un Fonds dont les moyens financeraient
le développement de mesures
supplémentaires dans le cadre de la politique
Climat.

Véronique Cornette