(extrait du SaluTerre 95)

Les bureaux de Dave font « peau neuve »

Les bureaux de Dave sont vieillots : peinture grise aux murs, mobilier d’un autre temps, matériel informatique en voie de désuétude...

Afin que le personnel fédéral ne vire à la neurasthénie, nous aimerions accomplir quelques travaux de rénovation. Pour cela, l’assistance de bénévoles nous permettrait de rajeunir nos locaux d’ici la fin de l’année ou en début de l’an prochain. Toute personne ayant la possibilité de venir peindre, tapisser, déménager, sera la bienvenue ! Ci-dessous, nous vous communiquons aussi la liste du matériel manquant.

Nous souhaiterions également constituer une liste des adresses courriel des membres souhaitant être informés de l’actualité, des activités des régionales et de toutes informations utiles concernant l’association. Si cela vous intéresse, merci de bien vouloir nous communiquer votre adresse courriel via notre site Internet.

Nous sommes à la recherche de :

- Classeurs (avec double perforation) et tout matériel de classement et de rangement y compris présentoirs à revue et des supports d’exposition
- Chaises, lampes, tables de bureau
- Etagères pour le classement et armoires avec portes
- Une imprimante couleur et du matériel informatique récent
- Des grandes tables et un lot de chaises (pliantes ou non) pour la salle de réunion
- Des tentures pour la salle de réunion
- Et encore : une cuisinière au gaz, un frigo (avec la meilleure isolation possible), un aspirateur et un diable pour tout transporter

La tête... et les mains au service de l’eau !

Un militant en plein travailLes Amis de la Terre ont souvent fait appel, dans le passé, à leurs militants pour des actions ponctuelles lors d’activités, pour le comité de rédaction, etc... Fidèles à cette bonne tradition, nous avons réitéré cette démarche, mais en innovant : nous ne faisons plus seulement appel aux intelligences, aux savoirs, nous demandons aux militants de bien vouloir nous faire don de leurs compétences manuelles...

Comme vous pourrez le lire dans ce numéro, le lancement de la campagne « Une toilette sèche à prix d’Amis » a eu un franc succès à Valériane puis à d’autres manifestations. Au final, de nombreuses commandes qu’il nous faut aujourd’hui honorer. Le samedi 7 octobre, une dizaine de courageux bricoleurs des 2 sexes et de tout âge se sont attelés à la fabrication des kits dans nos locaux et ceux de la balle pelote, à Dave. Percer et fraiser, visser des montants, découper lattes et panneaux, compter vis et poignées furent les opérations répétées cinq, dix, vingt fois et plus tout au long de la journée. Nous avons bien avancé : une bonne vingtaine de kits sont en voie d’être réalisés ! Mais nous n’avons pas encore terminé et une deuxième journée de travail, à Dave, sera nécessaire pour pouvoir finaliser notre premier lot !

Que vous soyez un adepte de la scie sauteuse ou que vous préfériez le travail minutieux du ciseau à bois, nous vous trouverons un poste à la hauteur de vos attentes ! De nombreuses autres tâches dites de « petite main » concernant toute la partie emballage et contrôle des kits doivent aussi encore être faites et peuvent l’être bien au chaud dans notre grande salle de réunion dans une ambiance conviviale digne des veillées d’antan... Nous vous proposons de se retrouver le dimanche 3 décembre, à Dave, entre 9H00 et 17H00 heures.

L’usage de la toilette à litière est une thématique chère aux Amis de la Terre depuis des années. La diffusion des kits nous permettra de sensibiliser un public plus large à la problématique de nos effluents...et permettre à chacune, chacun de poser un acte fort pour notre Terre et soulager son portefeuille...

Percer, viser, assembler...

Un chaleureux remerciement aux militants qui ont participé à cette première journée de construction des kits et tout particulièrement aux valeureux liégeois qui ont fait le déplacement jusqu’à Dave...

Le coin des permanents

L’équipe des permanents s’agrandit, nous sommes à présent trois à Dave : Mario De Faveri, notre comptable ; mon collègue, Marc qui s’est déjà présenté ; à présent, à mon tour....

Je suis biologiste de formation, membre du Cercle des Naturalistes de Belgique (CNB) ; j’ai été éco-conseillère dans une commune pendant 7 ans et depuis 5 ans, je travaille dans une association à caractère environnemental. Depuis quelques semaines, je travaille à mi-temps aux Amis de la Terre et suis très motivée par ma nouvelle mission.

Des tâches m’ont été confiées très rapidement et je m’en réjouis ; j’apprends ainsi à mieux connaître l’association tout en essayant de répondre le plus rapidement possible aux différentes demandes. Je profite de l’occasion pour remercier mon collègue Marc qui m’accompagne avec bienveillance lors de cet apprentissage.

Une part importante de notre travail actuel consiste à traiter les demandes de particuliers sur les différentes thématiques chères à notre association, à savoir les aspects liés à la biodiversité, l’énergie, l’eau, le commerce équitable, la simplicité volontaire, etc.

Par ailleurs, afin de répondre à un souhait du CA et du public, un projet d’aménagement d’un centre de documentation à Dave est en voie de réalisation.

Nous souhaitons pouvoir vous accueillir, à terme dans nos locaux, et mettre ainsi nos ressources bibliothécaires à votre disposition dans le cadre, par exemple, de travaux scolaires, de demande spécifique par thème, de projet d’aménagement d’un habitat (revues, livres, articles...).

Dans ce cadre, plusieurs bénévoles ont déjà proposé gentiment leur aide afin d’aménager ce nouveau centre de documentation ainsi que pour donner un soutien régulier pour différentes tâches administratives.

Vous serez, bien entendu, informés de l’évolution de ce projet.

Nous sommes à votre disposition tous les matins, de 9h à 12h (tél : 081/40 14 78) ou par courriel via notre site internet - www.amisdelaterre.be - qui, pour rappel, présente l’agenda de toutes nos activités et bien d’autres choses.
Nous mettrons tout en œuvre pour vous répondre de manière efficace.

Avec nos cordiales salutations.

Pour l’équipe des permanents « animateurs »,
Karin Hermanus