La technique du GREB est originaire du Québec. C’est là que le Groupe de Recherches Ecologiques de la Batture (GREB) a recherché, expérimenté, mis au point et diffusé cette technique originale. Autant dire qu’elle est soumise à des conditions climatiques difficiles…et pourtant, n’en déplaise aux trois petits cochons, leur choix s’est définitivement orienté sur l’utilisation de la paille.

La technique

La technique se base sur 4 éléments solidaires : le bois, la paille, des liens métalliques et un mortier allégé coulé.

  • 1. Le bois

La construction d’un mur comprend une double ossature légère. Des sections de bois de 89mm*38mm espacés tous les 60 cm constituent l’ossature. Les cadres ont été montés sur place, tant pour l’extérieur des murs que pour l’intérieur des murs. Entre les cadres de cette double ossature, on retrouve donc un couloir ininterrompu qui accueillera les ballots de paille.

Les avantages :
- bois léger facile à porter
- adapté à l’auto-construction

  • 2. La paille

L’écart entre les cadres intérieurs et extérieurs des murs de l’ossature est dimensionné pour recevoir les ballots de paille. Ceux-ci ont été posés sur chant, en les glissant entre les montants. Le « persuadeur » nous a parfois bien aidé dans cette opération.

Les avantages :
- la paille est locale !
- la paille n’est pas chère !
- 35 cm d’isolation continue sans pont thermique !

  • 3. Les liens

En vue de renforcer le contreventement de l’ossature, des feuillards métalliques ont été vissés en croix de St André. En vue de maintenir l’écart entre les 2 ossatures légères, on a placé des entretoises de 35 cm à chaque montant sur chaque rangée de ballots. Ensuite, afin de maintenir le mortier à l’ossature, nous avons mis des clous enfoncés de moitié tous les 10 cm sur les montants. Cette opération est réalisée après placement des ballots pour éviter de se blesser.

  • 4. Le mortier

Le mortier est coulé par coffrage. Dans notre cas, il est composé d’un mélange de 2 volumes de chaux hydraulique naturelle (NHL5), 3 volumes de sable de rivière et 3 volumes de sciure blanche issue d’une caisserie locale. Des plaques de coffrage ont été vissées aux montants de l’ossature. Un volume de coffrage est ainsi créé entre le ballot et la plaque, dans l’épaisseur du montant (4 cm).

Les avantages :
- mortier allégé par la sciure, augmentant ainsi sa résistance thermique
- 18 tonnes de mortiers dans la maison permettent d’augmenter l’inertie thermique de la maison
- mortier de chaux aidant au contreventement de la maison
- des ballots de paille, emprisonné de tous les côtés par 4cm d’enduit : bien protégé de l’eau, du feu et des animaux

Une journée de GREB, c’est quoi ?

En gros, c’est un rang de ballots placés et coffrés par jour. On commence la journée par aller chercher 50 ballots, bien stockés à l’abri de la pluie. On les glisse dans la double ossature (2h00). On met des clous tous les 10 cm sur les montants de l’ossature (2h00). On décoffre le rang précédent et on coffre avec la même plaque le nouveau rang (2h00). On prépare et on coule le mortier (3h00).

Les atouts du « GREB »

Lors de la construction :
- simplicité et facilité de la mise en œuvre
- ossature composée d’une seule petite section de bois
- pose aisée des ballots entre la double ossature
- paille, ossature, mortier : un ensemble solidaire
- surface rectiligne
- aucune matière plastique
- coffrage léger

A l’usage :
- Epaisseur des murs moindres grâce aux ballots posés sur chant.
- intégration possible dans tout environnement avec toutes finitions possibles
- possibilité de suspendre le mobilier aux montants
- durabilité de la paille due au sarcophage protecteur et respirant
- épaisseur de mortier augmentant l’inertie thermique de la maison
- régulation hygrométrique par la sciure contenue dans le mortier
- 35 cm d’isolation continue en paille

Les inconvénients du « GREB »

- volume de bois assez important
- nécessité d’une main d’œuvre importante pour le coulage du mortier

Pour en savoir plus :

- L’excellent livre qui vous expliquera tout sur le GREB : « Construire son habitation en paille, selon la technique du GREB », Brossamain et Thévard, 2ème édition, 2006, Ed V. Brossamain.
- Le site et le forum sur : www.approchepaille.fr