Depuis plusieurs mois des contacts étaient en cours entre des représentants des Amis de la Terre-Belgique et des chercheurs de l’université de Mons-Hainaut constituant l’ASPO Belgique [1].

Devant l’importance des défis environnementaux et sociaux que le pic du pétrole imminent va provoquer, les Amis de la Terre ont décidé d’intégrer cette problématique dans toutes leurs actions qu’ils réalisent auprès du grand public et principalement celles relatives aux économies d’énergie, à l’alimentation solidaire et à un mode de vie sobre. Les discussions avec les membres de l’ASPO et le matériel mis à notre disposition sont pour nous une référence indispensable pour présenter cette question encore très mal connue dans notre pays et pas du tout intégrée dans les politiques nationales, régionales et communales.

Lire le communiqué

Notes

[1Association for the Study of Peak Oil - aile belge