Nous avions le désir de « marquer un grand coup » pour relancer notre association après la crise de l’année 2005. La volonté de notre nouvelle équipe et sa motivation constituent un très bon moteur (à énergie douce et renouvelable), mais à quoi bon être puissamment motorisés si nous n’avons pas une bonne direction à suivre ?

(extrait du SaluTerre 95)

L’idée de rendre la toilette sèche, notre TLB, accessible à un public plus large, disposant d’un tout petit budget, était réellement porteuse. Il fallait simplement la rendre attrayante et la mettre en valeur. Les plans conçus, les panneaux prédécoupés, nous avons organisé une première journée de montage et d’assemblage. Alors qu’une partie de notre équipe mettait le SaluTerre d’août sous enveloppe pour vous l’expédier, une autre équipe perçait, découpait, assemblait... Deux kits étaient entièrement montés en fin de journée et ne demandaient plus que leurs copeaux pour être opérationnels...ou une manifestation pour être présentés !

Le Salon Valériane était une belle occasion pour redonner une visibilité à nos actions et à notre redressement. Aussi, un samedi soir, nous nous sommes réunis, à une dizaine de militants, pour une séance de « créativité » : comment rendre le stand accueillant, comment « accrocher » le public, comment l’encourager à s’informer auprès de nous ?

Trois heures de réflexion et un repas « fromage » plus tard, une grande feuille était noircie d’idées, de la plus sérieuse à la plus farfelue...

Notre stand à Valériane en septembre

Bien que nous ayons opté pour une certaine sobriété, nous avions tout de même mis l’accent sur le côté chaleureux et convivial...Nous fûmes largement récompensés : bénévoles, conseillers, administrateurs et permanent ont formé une super équipe de 12 personnes qui se sont relayées tout au long du Salon et qui ont été littéralement passées à la moulinette. Le stand n’a quasiment pas désempli de tout ce long week-end. Pour une première sortie à Valériane, notre permanent a expliqué, conseillé, loué l’usage de la TLB plus de cent fois. Chaque fois que nous terminions notre explication, nous passions immédiatement aux suivant(e)s...

Nous pouvons, à juste titre, nous réjouir de ce formidable succès : les commandes ont été nombreuses et l’intérêt énorme. Ceci nous sera directement profitable, mais l’essentiel n’est pas là : ce qui doit rester c’est l’intérêt que le public a montré pour la TLB. Les mentalités changent et si nous faisions jadis figure d’originaux désireux de retourner à la toilette de nos ancêtres, il n’était plus du tout question de ça de la part de notre public... Les gens s’arrêtaient car ils désiraient s’informer sur ces drôles et jolies toilettes qu’ils connaissent peu mais qui leur semblait, très rapidement, être une solution d’avenir.

Valériane ne fut pas notre unique sortie et succès. A peine le grand rendez-vous namurois passé, nous avons participé au Salon EnergECO organisé par le CPAS de Marche-en-Famenne. Le public luxembourgeois y fut nettement moins nombreux et cela nous a laissé le temps de faire de petites conférences à l’attention des classes venues en visite : enfants et adolescent(e)s ont examinés sous toutes les coutures notre toilette sèche et notre stand consacré aux équipements en veille. Ce dernier a également éveillé beaucoup d’intérêt auprès de responsables administratifs communaux et quelques bonnes initiatives ont été lancées. Que ce soit pour la thématique « Négawatts » ou pour la TLB, l’écoute fut attentive et les questions pertinentes tout au long de ces 3 jours.

Quelques jours plus tard, nous étions dans le Brabant wallon à Ittre pour la grande fête locale de la Saint Remy. Posters NégaWatts et toilette sèche étaient de nouveaux les éléments forts de notre stand. A la demande d’une association écologiste locale, nous devions installer une toilette sèche publique comme nous l’avions fait quelques semaines plus tôt sur les coteaux liégeois. Hélas des problèmes de logistique nous ont empêchés de mettre la TLB en activité. Une bonne leçon qui nous pousse à proposer dès le printemps prochain la location de TLB publiques avec leur abri ; appel aux bricoleurs en défaut de travail durant ces prochains mois d’hiver.

Départ du Brabant, direction plein Est pour atteindre Manaihant, près de Herve, où la régionale Est organisait sa première journée de l’énergie. Cette nouvelle vaste salle communale a permis de bien mettre en valeur beaucoup de nos posters Négawatts ainsi qu’un stand spécifique aux équipements en veille. L’espace de conférence a été utilisé pratiquement toute la journée pour les 5 conférences qui se sont succédées. Cinq de nos guides « NégaWatts » y ont parlé des gestes Négawatts mais aussi de la construction de maisons passives, de la rénovation énergétique d’anciennes habitations en passant évidemment par la conférence principale très intéressante et pédagogique sur la filière nucléaire énergétique. Le public et nos membres ont pu obtenir des informations claires sur les différents aspects de cette thématique de plus en plus au centre de l’actualité nationale et internationale.