Les Verts demandent que soit inscrite à l’ordre du jour des travaux parlementaires leur proposition de loi Climat
qui vise à fixer des objectifs contraignants en matière de réduction des émissions. Les députés écologistes disent s’inscrire dans une démarche de "soutien" aux négociations en cours au Sommet de l’ONU de Poznan, en Pologne, et appellent à la "mobilisation" pour la manifestation
qu’organise samedi, notamment à Bruxelles, la Coalition Climat.

Les députés d’Ecolo et de Groen ! entendent relayer au parlement l’appel des Amis de la terre, formulé au travers de la campagne "THE BIG ASK", à l’adoption d’une législation sitricte sur le climat.

"La Belgique attend que l’Europe lui impose des choses, et chaque fois qu’elle le peut, elle négocie les objectifs à la baisse, comme cela a été le cas pour le pourcentage des énergies renouvelables", déplore le député Philippe Henry
(Ecolo) cosignataire de la proposition de loi Climat déposée, en juillet déjà, par Tinne Van der Straeten (Groen !).

Les écologistes demandent la mise en place d’une politique nationale contraignante en vue d’une diminution de 30% d’équivalents CO2 par rapport à 1990, à l’horizon 2020 ; 50% à l’horizon 2030 et 90% à l’horizon 2050.

En vertu de la proposition qu’ils déposent, un budget devrait prévoir une certaine quantité d’équivalents de gaz à effet de serre pouvant être émise au cours d’une période déterminée. Le budget serait quinquennal et annuel. Les budgets d’émission diminueraient chaque année de 3%.
Une Commission d’experts, sorte de Cour des comptes dédicacée au climat, serait chargée de contrôler le respect des objectifs. En cas de non respect, des amendes seraient perçues par un Fonds dont les moyens
financeraient le développement de mesures supplémentaires dans le cadre de la politique Climat.

En Belgique, la politique de l’Environnement est en grande partie régionalisée. Les écologistes ont également déposé une proposition de loi spéciale visant à assurer à l’Etat fédéral un rôle de coordinateur des politiques menées. Celle-ci est à l’ordre du jour du Dialogue de communautés dont les travaux sont actuellement suspendus, a indiqué
Philippe Henry.

Plus d’information sur cette proposition de loi ici.