Photo : P.Lechien">P.Lechien//

Les jouets simples

On n’imagine pas à quel point un jouet peut participer à la destruction de la planète et à l’inégalité du commerce mondial. Pourtant, en repensant sa manière d’acheter, on pourrait participer, une fois de plus, à plus d’équité sociale et à plus de respect de l’écologie.

La plupart des jouets qui encombrent les chambres de nos enfants sont en plastique. Quand on réfléchit un peu, on sait que le plastique est fait avec du pétrole et qu’il met au moins 1000 ans à se détériorer. Un simple hochet qui va amuser bébé pendant 3 mois va lui survivre au delà de sa 50 ème génération !

Une première bonne idée est d’éviter la production permanente de nouveaux jouets en plastique. Pour cela, plutôt que d’acheter neuf, vous pouvez acheter les jouets d’occasion. Non seulement, vous faites des économies considérables mais vous faites un geste pour la nature : l’objet acheté est recyclé et un nouvel objet en plastique n’a pas vu le jour. L’avantage d’acheter des jouets d’occasion est aussi d’avoir beaucoup moins de scrupules à le vendre à votre tour (ou à le donner) quand l’enfant s’en lasse. Puisqu’il ne vous a pas coûté grand chose, le ménage se fait plus vite. Vous faites à nouveau un heureux, un jouet de moins fabriqué et ainsi de suite (espérons-le) jusqu’à usure totale du jouet.

De nombreuses ressources existent : les vide-greniers où l’on trouve vraiment des jouets en super état à un prix dérisoire, les bourses aux jouets organisées aujourd’hui dans la plupart des villes (renseignez-vous à la mairie), le réseau de copines (qui ont des copines qui ont des copines !!!) et aussi internet, notamment eBay. Ces jouets sont parfois neufs ou si peu abîmés qu’on peut même les offrir à Noël ou à un anniversaire ! de toute façon, l’enfant n’y voit souvent que du feu !

La deuxième bonne idée est de limiter voire de cesser l’achat de jouets en plastique, en les remplaçant par des jouets en bois, en carton, en tissu, en émail (pour la dînette), en liège, en balsa... Le jouet en bois bénéficie hélas d’une mauvaise réputation : on pense que c’est cher, vieillot, et que ce sont les parents qui se font plaisir en se la jouant élitistes ou bourgeois. FAUX ARCHI FAUX !

D’abord, je pense que ce qu’aiment nos enfants, ce sont des jouets qu’on leur fait aimer. Les pédiatres le disent aussi : ce sont les parents qui donnent à un objet sa valeur, par leur enthousiasme et leur investissement affectif dans cet objet. J’ai toujours été nostalgique et j’ai toujours adoré les jouets anciens et les jouets en bois. Je peux vous dire que mes enfants les adorent aussi ! Les enfants aiment par nature les choses simples. Ce sont les adultes qui leur compliquent la vie. Pourquoi dit-on toujours qu’un enfant joue plus avec les papiers cadeaux et les rubans qu’avec les jeux eux-mêmes ? Parce qu’ils sont simples ! Et ils voient des trésors là où nous ne voyons que des cochonneries.

Connaissez-vous des jouets plus merveilleux qu’un bâton/fusil ? Qu’un saladier/piscine de poupées ? Qu’un grand carton/cabane ? Qu’un balai/cheval ? Ou qu’un boudin de porte/locomotive ?

Avez-vous souvenir vous-mêmes de vos jeux d’enfance ? Pourquoi les enfants d’aujourd’hui seraient-ils différents ? Il n’y a aucun gêne ou aucune fonction dans le cerveau qui les incite à jouer plus avec du plastique et des trucs qui font du bruit qu’avec des choses toutes simples !

Oui mais les jouets en bois, c’est cher ! Pas toujours ! Avez-vous déjà acheté des Play mobil, des Lego, des Duplo ? C’est horriblement cher ! D’autre part, quand on est un peu curieux, on trouve de supers jouets en bois en vide-grenier ou sur eBay, et là ça ne coûte presque rien !

La troisième bonne idée, c’est de faire attention à la provenance des jouets et éviter d’acheter des produits venant de Chine, de Thaïlande, d’Inde, de République Tchèque... où les conditions de travail des employés sont tout à fait inacceptables, en termes de nombre d’heures, de salaires, de problèmes de santé...

Et là, c’est carrément l’arrachage de cheveux !!!!!!!!!!!!!! Hélas, il y a quand même peu de marques qui fabriquent en France ou en Europe. Certaines marques phares françaises de jouet bois délocalisent de plus en plus au Maroc ou en Chine.... Galère, galère...

Alors j’ai eu envie de fabriquer mes jouets. Une de mes amies le fait déjà et ce n’est pas si compliqué, quand on y pense. C’est juste un peu de temps à y consacrer et de l’amour à donner pour les rendre le plus joli possible ! C’est économique, on se sent fier de soi et on transmet à ses enfants des valeurs, du sens, des choses qu’ils auront peut-être envie de transmettre à leur tour.

Alors on récapitule :

1/ on troque, on échange, on achète d’occasion pour éviter toujours plus de conso et de production

2/ on limite le plastique

3/ on fait gaffe à la provenance

4/ et si on fabriquait ? (après tout, on a dix doigts comme tout le monde ! Comment ça vous avez des moufles ? Enlevons les ensemble alors !)