Depuis longtemps les Amis de la Terre sont d’ardents défenseurs
de l’usage de la toilette à litière, mais c’est depuis l’année 2006
que notre fameuse « TLB » a connu ce succès toujours grandissant.
Sur proposition d’Ezio, nous avions commencé la fabrication
et la diffusion des kits afin de populariser ce concept. Nous
avons été littéralement dépassés par les événements et nous
n’arrivons plus à répondre à la demande. Alors ...

En effet, depuis trois ans maintenant,
nous avons fourni une quantité
de kits bien supérieure à ce
que nous avions initialement imaginé.
Bien qu’ils soient devenus fort efficaces et
productifs à force d’en fabriquer, nos
volontaires n’arrivaient plus à se réunir
assez souvent pour assurer le suivi des
commandes et nous étions devant un réel
problème de « liste d’attente » reprenant
près de trente personnes. Un peu par
hasard, nous avons été contactés par
Vincent Kervyn, et de fil en aiguille ou
plutôt de copeau en lunette, une convention
de collaboration a vu le jour et nos
TLB seront désormais fabriquées par
Floreco (1), petite coopérative à finalité
sociale. Outre la création d’un emploi
temps plein, cette collaboration va permettre
une meilleure diffusion du
concept de toilette à litière.

Floreco, un cycle de vie
complet.

A l’origine, Vincent est « élagueur-grimpeur
 », mais les contraintes physiques
de la profession l’ont conduit vers
un métier plus administratif. En 2000,
alors que les arbres sont tombés en quantité
suite aux violentes tempêtes, un
constat s’impose à lui : des arbres magnifiques
finissent en simple bois de chauffage.
Du gâchis quand on sait le temps qu’il
faut pour qu’un tronc de belle taille arrive
à maturité. L’idée de valoriser ce bois a
germé petit à petit, et s’inspirant de l’esprit
des « poustinias » russes (2), Vincent
a commencé à en faire des cabanes. Dans
un souci de cohérence écologique, ces
arbres ne seront pas déplacés (3) : une
petite scierie portative est aménagée et l
‘arbre est travaillé à l’endroit même où il
est tombé ou a été abattu. Réalisée en
bois frais, la cabane peut être construite
sans délai de séchage et à l’endroit même
où se trouvait l’arbre bien souvent. De la
cabane de retraite à la cabane à vivre il n’y
a qu’un pas et une toilette à litière y trouve
tout naturellement sa place.

La philosophie de Floreco est en
totale harmonie avec celle des Amis de
la Terre : « Penser globalement, agir
localement ».

En effet, si l’on analyse le parcours et la
façon dont le bois est valorisé, on constate
que l’arbre a été respecté, que l’empreinte
écologique de l’activité a été allégée
au maximum et que la construction
de toilettes à litière a une répercussion
très positive sur le cycle de l’eau. Mais il
reste la dimension sociale. Floreco est une
petite structure et il est parfois difficile de
« nouer les deux bouts » car le temps de
travail effectif « facturable » n’atteint
qu’environ 60% des heures prestées, la
réinsertion sociale nécessitant un accompagnement
très attentif des travailleurs
(au nombre de trois actuellement). La
construction de TLB a permis à Floreco
d’engager un travailleur à temps plein et
directement autonome.

Plusieurs modèles de toilettes sont à
présent disponibles.

- Un modèle « de base », robuste,
simplifié au maximum, peu onéreux
et qui est destiné notamment aux
unités de scouts. En lieu et place des
traditionnelles feuillées, la TLB est
perçue comme une toilette de luxe
et son confort, son impact écologique
positif vont la présenter « sous
son meilleur jour ». Quelle belle
opportunité de faire circuler une
information écologique essentielle tout en proposant une amélioration
des « conditions de vie » des jeunes
lors de leurs camps d’été. Il y a là un
réel potentiel de sensibilisation. La
porte du domicile n’est pas toujours
ouverte lorsque l’on parle de « TLB
 », mais il sera bien plus aisé de sensibiliser
toute la famille s’il se trouve
au moins une personne qui puisse
partager son expérience...

- Un modèle en panneau similaire à
nos anciens kits est également proposé.
Plus onéreux mais mieux fini,
il se décline en version « inox » ou « 
plastique », ces qualificatifs désignant
bien sûr le seau qui est fourni
avec. Cela permet de continuer
notre campagne« Une TLB à prix
d’Ami » qui a permis de susciter
l’intérêt du public et de faire
prendre conscience de l’incohérence
absolue de l’usage de la toilette à
chasse d’eau. Les personnes sensibilisées
viennent aujourd’hui de tous
les horizons et la toilette à litière
n’est plus réservée à une minorité d
‘écologistes convaincus et perçus
comme des « originaux ».

- Vient ensuite la version « luxe » qui
mérite son nom surtout pour son
aspect très esthétique. Construite en
bois plein, de forme hexagonale, la
lunette fabriquée artisanalement,
elle remporte déjà un beau succès
malgré un prix plus élevé. Avec ce
modèle, la cohérence écologique est
totale : aucun élément, exceptées les
charnières du couvercle n’est issu du
commerce mondialisé (4), tout est
fabriqué chez Floreco. Le bois est
local, et la filière de fabrication est
très courte.

Il ne s’agit pas ici de faire un catalogue
de la TLB mais bien de souligner la dynamique
de cette petite entreprise locale et
cohérente. Floreco tient autant que les
Amis de la Terre à promouvoir l’usage de
la TLB. Présents au Festival Esperanzah
avec des cabines ils ont permis à une
bonne partie des festivaliers de faire
connaissance avec la toilette à litière. La
file d’attente « bol de copeaux en main »
avait, paraît-il quelque chose de très touchant,
de poétique même. On comprendra
aisément le sentiment de satisfaction
ressenti par les personnes qui reviennent
des lieux d’aisance, mais il était cette fois
agrémenté de la satisfaction d’avoir commis
une sorte de bonne action pour l’environnement...

Les besoins de La Nature sont vos
besoins...

En définitive, il s’agit bien de cela :
valoriser d’une part un produit issu tout
naturellement de la biomasse au moyen
d’une filière courte et d’autre part restituer
un compost destiné à nourrir cette
biomasse. Cela intègre l’activité humaine
au sein des cycles naturels. Notre collaboration
avec Floreco est prometteuse car
nos réseaux de contacts se complètent et
notre travail d’éducation permanente
rejoint leur travail social... Une rencontre
« autour du pot » comme le dit
souvent Vincent sous forme de boutade.
Cette approche humoristique va au-delà
des tabous que l’on rencontre encore souvent
au sein du public. C’est prometteur
et infiniment encourageant.

Marc Van Damme

Notes :

(1) Créée début 2006 à l’initiative de l’asbl
C.R.A.B.E., FLORECO est une
entreprise d’insertion, qui vise à créer
des emplois durables en proposant des
services de qualités dans le secteur vert.
Vincent Kervyn s’appuie sur ses 25 ans
d’expérience de travail en hauteur dans
l’arbre, de formateur en taille douce et
abattage d’arbres dangereux. Il est un
des membres fondateurs de l’asbl
Arboresco. Floreco restitue une part
du prix de vente aux Amis de la Terre
afin de soutenir nos actions.
(2) Poustinia (« désert » en russe) : petite
cabane de recueillement et de prière
dans la culture russe. On s’y retire dans
le dénuement et la simplicité : un livre,
des vêtements chauds si besoin, de la
nourriture si l’on ne jeûne pas. Le « 
poustinik » reste seul pendant
quelques heures, voire quelques jours
afin d’entrer en retraite spirituelle. On
fait le point, on prend du recul, on se
met en phase avec les éléments, la
nature, on prie. On appelle parfois la
poustinia « petit ermitage », c’est, selon
C. de Hueck Doherty, « ... le lieu où
la terre et le ciel se rencontrent. »
(3) Le label « FSC » pour le bois d’oeuvre
perd tout son sens ici si ce bois vient
d’un pays lointain. Le bois dont
Floreco se sert pour la construction des
cabanes et/ou des toilettes à litière n’est
déplacé que dans un rayon de maximum
50 kilomètres.
(4) Les lunettes ordinaires viennent le plus
souvent de Chine ou d’un autre pays
émergent ; la facture énergétique du
transport jusque chez nous étant supportée
finalement uniquement par
l’environnement sans compter les
conditions de travail déplorables.

Floreco
http://www.floreco.be
S.C.R.L. à finalité sociale
Vincent Kervyn directeur
Tél. : 0478/768.867
info[at]floreco.be
Siège social : rue Sergent Sortet, 23 A
1370 Jodoigne
Bureau et atelier : Rue du Pré du Pont
27 - 1370 Jodoigne