Compte-rendu de la soirée du 26 mai, organisée par les Amis de la Terre, qui a rassemblé, à Liège, une bonne trentaine de personnes autour de 2 moines ZEN.

La Simplicité Volontaire étant, à la fois, une des thématiques que je porte en tant que permanent et un sujet qui me passionne et me construit quotidiennement, la rencontre du lundi 26 mai chez Patrick éveillait tout mon intérêt.

Cette soirée fut enrichissante à bien des égards. J’ai eu la joie de revoir certains de nos membres que j’apprécie tout particulièrement, j’ai eu le plaisir de faire la connaissance de plusieurs simplicitaires autour d’un repas convivial et j’ai eu le privilège d’écouter Pha Pi, moine bouddhiste zen du village des Pruniers (France) et homme de grande sagesse.

Je ne décrirai pas cette soirée par le menu, trop de choses ont été dites, mais je désire témoigner ici de l’infinie richesse de cette rencontre. A l’écoute de son auditoire le moine Pha Pi a pu expliquer, définir la Simplicité avec des mots justes... et simples. Il a rassuré l’un, informé l’autre et nous a finalement démontré que plus notre vie se simplifie et plus elle s’enrichit.

Le temps moyen passé par les belges devant leur téléviseur a rogné leurs antennes sensibles et a réduit leurs facultés d’écoute envers autrui. Se tourner vers la Simplicité permet de retrouver cette écoute et cette disponibilité humaine. Corriger son alimentation, reprendre conscience de ce que l’on mange, réapprendre à être responsable de ses choix, voilà autant de choses qui furent abordées sans qu’un sentiment de culpabilité ne soit communiqué à l’auditoire. Pha Pi nous a seulement ouvert des portes vers une réappropriation de notre existence.

Plusieurs témoignages m’ont interpelé. Certaines personnes se sentaient isolées au sein de leur choix simplicitaire et étaient confrontées à l’éloignement de leur entourage car leur mode de vie résolument non consumériste semble « déranger ». D’autres en revanche voient se développer le nombre de leurs relations, de leurs amitiés, de leurs rencontres... Nous ne sommes pas égaux face à la Simplicité et je suis convaincu qu’il est essentiel de développer les connexions et les rencontres entre les différents groupes, de créer un réseau solidaire entre les simplicitaires.

La Simplicité est un choix de vie, qui, bien que fort libératoire recèle des aspects parfois difficiles à gérer... Réduire sa consommation, changer son alimentation, concevoir ses déplacements différemment sont autant de pistes qui s’ouvrent à nous mais le fait de s’y engager implique parfois d’abandonner quelques fondamentales références. Cela peut s’avérer déstabilisant et le découragement ou la crainte peuvent parfois s’imposer... Nous avons beau modifier notre mode de vie, nous restons malgré tout entourés de toute cette agitation consumériste, ces déplacements en avion pour 10 euros, ces bouchons à l’entrée où à la sortie des villes, l’agressivité, le stress et l’invasion perpétuelle de la publicité à chaque pas que nous faisons quand nous ne sommes pas pris en otage par les obligations professionnelles, sociales, etc.

Isolés et non conformes aux standards de notre société est-ce un statut qui nous est attribué sans nuance ?
On pourrait le croire. Peu nombreux, les simplicitaires sont soit ignorés soit montrés du doigt... Mais demain ? Ne seront-ils pas un exemple ? Ne feront-ils pas envie ?
Chaque chemin de vie mène quelque part, et si je ne connais pas encore personnellement beaucoup de personnes ayant choisi la Simplicité, celles que j’ai pu rencontrer ont toutes retrouvé cet élément essentiel sans lequel notre existence serait vaine : le bonheur à portée de main. Celles et ceux qui auront su se poser et reprendre les rênes de leur existence, même si cela nécessite une remise en question personnelle qui prend du temps et qu’il n’est pas toujours facile de maîtriser, auront un sérieux avantage sur celles et ceux qui auront continué à courir après le dernier objet technologique à la mode, après le ticket d’avion pour l’autre bout du monde, après le plein de gasoil pour leur véhicule ou la dernière salade nourrie de pesticides... Ces esclaves consentants comprendront peut-être à temps...

Le moine Pha Pi nous a confié en fin de soirée : « Avec la diffusion de la simplicité volontaire et la création de groupes de simplicité volontaire, les Amis de la Terre portent une grande responsabilité pour notre futur ».

Marc

permanent