• (il y a 5 mois)
  • Face à la sécheresse : la toilette sèche ?, Falise 10 - 4877 Olne
  • Prix libre
  • Bernadette Leemans 0498 54 33 81 info chez lesfougeres.be

Voici 2 ans que les précipitations sont largement en dessous des moyennes saisonnières. C’est une des conséquences du réchauffement climatique. Les réserves d’eau potables aériennes ou souterraines s’amenuisent. Les citernes individuelles sont vides.

Que peut-on faire à notre niveau ? Quelle est le poste dans la maison qui consomme le plus d’eau ? Le plus souvent, c’est la chasse des toilettes.

Utiliser une toilette sèche permet de supprimer cette consommation.

Qu’est-ce que c’est ? Un meuble, qui ressemble à un wc, avec un seau amovible. A la place de tirer la chasse, on saupoudre un peu de copeaux de bois pour recouvrir nos excréments. Lorsque le seau est (presque) rempli, on le vide sur un compost. Après 2 ans, celui-ci est mature et peut servir à nourrir la terre du potager qui lui-même nous nourrira. Le cycle de l’azote est bouclé.

Depuis plusieurs années, les Fougères organisent des ateliers de fabrication de toilettes sèches sur le modèle imaginé par les Amis de la Terre et Eautarcie. Mais d’autres modèles sont possibles.

Cette causerie est l’occasion d’échanger sur ce sujet, souvent tabou, de réfléchir ensemble à comment permettre à tous les ménages de s’équiper de ce type d’équipement, afin de s’adapter au réchauffement climatique.