, par Paul De Neyer

  1. définir les objectifs (à court/long terme, minimal/maximal) du groupe de travail : émettre un avis à l’enquête du plan Eau de la Région brusselloise ; rédiger un memorandum Eau (ou une charte de l’Eau) pour les élections communales d’octobre 2012 ; réhabiliter l’eau naturelle (sources, marais, rivières...) qui a été déviée, canalisée, refoulée, drainée, enfouie, souillée...
  2. rassembler la documentation et s’informer :
    1. faire l’état des ressources humaines et documentaires (études, plans, textes, iconographie, cartographie... )
    2. rencontrer et interroger les « experts »
  3. faire l’inventaire des problèmes causés par la gestion actuelle de l’eau (état des lieux de l’eau) et proposer des solutions respectant l’eau naturelle
  4. cartographier et mesurer les principales zones à désasphalter
  5. organiser un circuit de découverte de l’eau cachée pour réhabiliter l’eau naturelle et mettre en évidence les interventions urbanistiques affectant l’eau naturelle :
    1. repérer et dé-couvrir les sources, lits de rivières, puits, fontaines et pompes
  6. participer au Big Jump en organisant un Big Jumpeke dans la Woluwe en juillet