• (Juillet 2011)
  • Gratui
  • Laetitia Timmermans - 087/78.91.32

Vous souhaitez en savoir plus sur les abeilles, les actions que vous pouvez mèner pour leur venir en aide ou devenir apiculteur ?

Venez rencontrer des apiculteurs et M. Didier Brick, des Amis de la Terre, le mardi 05 juillet 2011 à 20h00
en la salle du Conseil communal de Plombières, Place du 3ème millénaire.

Dégustation de miel d’ici et d’ailleurs et autres produits à base de miel, verre de l’amitié.

Il est grand temps d’agir ! Les colonies d’abeilles connaissent aujourd’hui un effrondement sans précédent. Dans certaines régions, les pertes d’abeilles vont jusqu’à 60%, 80%. Avec parfois des manifestations spectaculaires, comme "l’effondrement des colonies" : les abeilles disparaissent soudainement, une reine et quelques larves et jeunes adultes subsistent seulement.

JPEG - 18.5 ko
Abeille pollinisatrice

Les causes du dépérissement des abeilles sont multiples : raréfaction de leurs ressources alimentaires (zones méllifères), utilisation intensive de pesticides que ce soit dans l’agriculture ou les jardins, disparition des haies,… On peut citer aussi la présence de certains parasites ou prédateurs comme l’acarien varroa destructor ou le frelon asiatique.

Les abeilles sont entrain de disparaître, lentement mais sûrement. Elles jouent pourtant un rôle capital pour la pollinisation des espèces végétales.

Les abeilles assurent par la pollinisation 30% du contenu de nos assiettes et 80% de la diversité de nos aliments !

Imaginez ce qu’entrainerai la disparition des abeilles...C’est la survie même de l’être humain qui s’en trouverait menacé. Albert Einstein aurait d’ailleurs dit que « Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre ».

Le Ministre Benoît LUTGEN a initié un plan global d’actions pour sauvegarder les populations d’abeilles en Région wallonne. Ce plan se décline en 5 actions concrètes :
- 1. les ressources alimentaires : reconstitution des espaces riches en plantes mellifères et dénués d’utilisation de pesticides ;
- 2. soutenir les jeunes apiculteurs :

  • octroie de subventions pour la formation et l’encadrement des apiculteurs ;
  • une ruche et une reine sont offertes au terme de la formation.

- 3. renforcer la recherche sur les causes de la mortalité ;
- 4. imposer des mesures le long des routes régionales ;
- 5. projet « Commune Maya ».

Projet « Commune Maya »

Le Ministre a invité toutes les communes wallonnes à devenir une « commune Maya » et ainsi, à soutenir l’activité apicole sur leur territoire mais surtout à maintenir ou restaurer des espaces propices à la vie des abeilles (arbres fruitiers, haies composées, prés fleuris, etc). Être une « commune MAYA », c’est donc avant tout être un acteur de la préservation des abeilles mais aussi de la biodiversité.

La commune de Plombières a décidé de signer la charte d’engagement et s’engage :

  • dès la première année, à réaliser annuellement des plantations ou semis de végétaux mellifères sur le territoire communal, à organiser une rencontre annuelle entre la commune et les apiculteurs de la commune, à mettre en place une campagne annuelle de sensibilisation et à instaurer une semaine de l’abeille ;
  • dès la seconde année, en plus des engagements pris la première année, les incorporer dans leurs fleurissements au moins 20% de fleurs mellifères, inventorier et mettre à disposition des sites pour le dépôt de ruches par les apiculteurs et améliorer la Convention « Bords de routes- Fauchage tardif » ;
    dès la troisième année, s’ajoutant aux précédents engagements, adopter un plan de réduction voire d’abandon de l’utilisation des pesticides et établir un plan de gestion différenciée des espaces verts ainsi qu’une formation du personnel communal à cette fin.

Devenez apiculteur !
Une formation en deux ans existe avec brevet à la clé, dispensée par la fédération liégeoise d’apiculture à partir de septembre (www.frpla.be).
Les cours s’étalent sur deux ans et sont donnés généralement un samedi sur deux.

Cette formation est accessible à toutes personnes passionnées par l’abeille et tout ce qui l’entoure. Aucun pré-requis n’est nécessaire.