La biodiversité et les abeilles Que deviendront les arbres, fleurs, et surtout nos abeilles ?

, par Maxime Calay

La culture de vignes doit inévitablement prendre la place d’autres plantes naturellement présentes depuis des années sur les coteaux. De manière générale, la vigne ne présente que peu d’intérêt pour les abeilles.

Combiné au remplacement des plantes existantes(dont certaines sont mellifères [1]) par une monoculture, cette implantation amoindrit les sources de nourriture pour nos insectes pollinisateurs.

Dans le cas de vignobles ou de cultures de manière plus générales traitées de manière conventionnelle, fût-elle raisonnée, l’emploi de pesticides et autres produits inhérents à ce type de culture compromet inévitablement la vie de nos abeilles.

Le plan Maya

La Ville de Liège ayant signé le plan Maya [2] en mai 2011 [3], elle s’engage par conséquent et comme elle l’indique en délibération du conseil suite à cette décision, à «  reduire l’usage des pesticides, sensibiliser les citoyens, favoriser la plantation de plantes mellifères, mettre en oeuvre le fauchage tardif...  », ainsi que de « mettre en place un projet de ruches en ville ».

Plus d’informations très prochainement

En lien avec le centre CARI et Didier Brick, apiculteur et conférencier, nous mettrons en ligne progressivement des informations plus précises à ce sujet.

Vous pouvez néanmoins utiliser le moteur de recherche de notre site car c’est une thématique qui nous est chère !

Questions publiques

  • Comment la Ville justifie-t’elle le soutien qu’elle porte au projet Vranken basé sur une culture utilisant des pesticides, tenant compte de la signature très récente (dans le même temps !) du plan Maya ?
  • Quelles sont les zones qui seraient modifiées par Vin de Liège, allez-vous utiliser des pesticides, et de quelle manière comptez-vous prendre en considération les efforts nécessaire pour la survie des abeilles ?
  • Quelles sont les zones qui seraient modifiées par Vranken-Pommery, comptez-vous toujours utiliser des pesticides et autres produits phytosanitaires, et de quelle manière comptez-vous prendre en considération les efforts nécessaire pour la survie des abeilles ?