, par Maxime Calay

Le terme "agriculture raisonnée" ou "lutte intégrée" est un fourre-tout selon lequel l’utilisation des produits de synthèse (pesticides, fongicides, herbicides) est autorisée lorsque c’est nécessaire, mais pas de manière systématique.

On l’associe, à tort, l’agriculture raisonnée à une agriculture « durable ». On pourrait effectuer la comparaison avec les voitures « écologiques » qui n’en sont pas, par essence [1].

Dans la pratique, certains grands producteurs labellisés "agriculture raisonnée" pulvérisent chaque semaine par sécurité et tiennent deux carnets : un pour l’organisme de contrôle, l’autre pour eux, stoppant également la pulvérisation un certain temps avant la récolte afin de tromper les tests de résidus sur les fruits récoltés...

Est-il utile de soulever les problèmes environnementaux et de santé que provoquent l’utilisation de tels produits ?

Notes

[1Sans jeux de mots évidemment.