, par Maxime Calay

Dans un article sur le site de la RTBF daté du 26/09, on peut comprendre que les riverains se seraient "assouplis" quant à la présence de vignes sur les coteaux de la Citadelle à Liège.

Etant présents à cette table ronde également jeudi dernier, nous pouvons confirmer que l’idée qui ressort du débat [1] est en effet d’accepter, pour la majorité des personnes présentes, une vigne de type "biologique" sur les Coteaux.

Par contre, c’est un fameux raccourci de déclarer que les riverains seraient moins défavorables au projet de Vranken-Pommery !. En effet, les riverains sont moins défavorables à un projet de vignobles cultivés selon le cahier des charges de l’agriculture biologique, mais ils ont surtout plaidé en faveur du projet de la coopérative Vin de Liège à qui ils semblaient prêts à apporter leur soutien !

Une fois de plus, nous regrettons la confusion qui règne dans le discours médiatique toujours basé sur les propos insistants de la Ville de Liège selon lesquels il n’existerait qu’un seul projet pour les Coteaux [2].

De plus, si les riverains et les associations manifestent leurs inquiétudes et leur mécontentement face à un projet de vignes selon les méthodes traditionnelles champenoises à Liège, autoriser ce projet dans son ensemble (120 ha dans la vallée mosane) mais exiger du bio uniquement à Liège n’aurait pas de sens !

C’est dans ce sens que nous avions rédigé notre communiqué de presse publié ce matin.

Notes

[1Nous saluons au passage l’attitude constructive de M. Delhaye qui a tenu à terminer la discussion sur une note positive

[2Voir l’état des lieux, un article dans La Libreou tapez "vin de liège" dans votre moteur de recherche favori.