Fukushima, 6 mois après

, par Maxime Calay

Le 11 septembre 2011, six mois se sont écoulés depuis le début de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Six mois que Tepco, l’ ensemble du lobby nucléaire et le gouvernement japonais mentent et désinforment les citoyens du Japon et du reste de la planète. Six mois déjà, à lutter contre l’opacité, à tenter de démêler les fils de la vérité, concernant la situation des réacteurs, la contamination de l’environnement, des habitants et des aliments.

A la veille du 11 septembre 2011, nous sommes toujours confrontés à un mur de censure les grandes catastrophes nucléaires de l’histoire, de Mayak à Fukushima en passant par Tchernobyl, se suivent la désinformation reste entière, et nous, citoyens du Japon et d’ailleurs, sommes les premières victimes. Ce silence doit cesser.

Le Réseau Sortir du Nucléaire (dont les Amis de la Terre sont membres) a publié pour ce faire un important dossier.

Le Réseau Sortir du nucléaire souhaite fournir un aperçu sans prétendre être exhaustif de la situation des populations dans la préfecture de Fukushima à ce jour. Ce dossier met en valeurs certains aspects scandaleux de la gestion de la catastrophe par les autorités japonaises qui sont passés inaperçus dans les médias en France et ailleurs.

Alors que l’accident n’en est qu’à son commencement, le Japon en a-t-il tiré les leçons ?