• (Mars 2012)
  • Damien Lelotte : 087/46.27.13 liege[at]amisdelaterre.be
  • Compte rendu: Succès ! La présentation en salle avec le powerpoint s'est bien déroulée. Une chouette s'est faite entendre au cours de la balade. Pour l'année prochaine, envoyer des dépliants de présentation des AT à Damien.

Avec leur silhouette très humaine – le corps dressé, la tête bien posée sur les épaules, les yeux pointant vers l’avant – les rapaces nocturnes ont depuis l’antiquité fait partie de nos mythes, de nos légendes, de nos histoires. Parfois adorées, comme la chevêche, compagne de la déesse grecque Athéna, ou Hedwidge, le Harfang d’Harry Potter, les chouettes ont aussi longtemps été associées à la peur, à la mort. Heureusement, l’époque où on accrochait des effraies aux portes des granges, pour se préserver des orages et des mauvais esprits, est aujourd’hui révolue.
Mais de nouveaux périls, bien plus importants encore, pèsent de nos jours sur ces chasseurs de nuit. L’agriculture s’intensifie, l’urbanisation galope, la circulation routière est sans cesse plus dense. Si bien que chevêche, hulotte, effraie et moyen-duc sont menacés par la modernité de l’homme du 21ème siècle.
La pose de nichoirs ou l’aménagement des combles et des clochers permettent bien de limiter localement l’érosion des populations. Mais des actions et des remises en question de fond, une meilleure adéquation entre les activités humaines et les exigences de la nature seront indispensables pour assurer la survie à long terme des rapaces nocturnes.
Chasser dans l’obscurité, pour un oiseau, ce n’est pas simple. Les rapaces nocturnes sont particulièrement bien équipés pour cela : de grands yeux perçants pour détecter chaque rayon de lumière, un vol silencieux et une ouïe fine pour entendre le moindre mouvement dans la végétation... Même la nuit, les rongeurs ont grand intérêt à rester discrets !
Notre guide vous présentera les mille et une facettes de ces oiseaux mystérieux et fascinants à l’aide d’un diaporama avant de vous emmener sur le terrain pour une balade nocturne. Frissons garantis !

Possibilité de se procurer un nichoir à chevêche au prix de 25 Euros.