• (Février 2012)
  • gratui
  • Didier Brick - 0497/82.63.83 - liege[at]amisdelaterre.be
  • Compte rendu: Les participants, professionnels de l’aménagement des parcs et jardins, horticulteurs ou encore professeurs d’horticulture ont bien apprécié la conférence. Il s’en est suivi un débat animé avec de multiples questions : OGM, les services rendus par les pesticides qui auraient permis à notre société de devenir ce qu’elle est, l’intérêt de laisser avancer la science,… mais aussi une réflexion sur les pratiques quotidiennes des pros et les risques pour leur santé ! Avec une question générale : pourquoi les autorités laissent-elles mettre sur le marché des molécules si dangereuses ? En conclusion, la conférence comme le débat a permis une remise en question de certains et a conforté d’autres dans la voie qu’ils avaient prise depuis longtemps parfois.

Cet hiver, plus de 50% de nos colonies d’abeilles sont mortes. Les apiculteurs lancent un grand cri de colère, de désespoir ...
Les nouvelles molécules pesticides utilisées aujourd’hui ont contaminé notre environnement de manière généralisée. Celles-ci sont des neurotoxiques dont la dangerosité est jusqu’à 7293 fois supérieure à celle du DDT, pour l’imidaclopride produit par Bayer par exemple (référence : Dr JM Bonmatin, CNRS), que l’on a supprimé dans les années 1970. On le retrouvait jusque dans le lait des femmes Inuits et la graisse des ours polaires.
Et l’AFSCA dans tout ça ?? L’agence de fonctionnaires à la solde du capital agroalimentaire cause plus de soucis à un apiculteur qui voudrait vendre ses pots de miel sur un marché local qu’aux grosses sociétés phyto qui intoxiquent toute la population à petit feu ! Croquer une pomme du commerce équivaut à absorber un cocktail de 35 pulvérisations ... Santé !

Dans le cadre de Jardinexpo, Didier Brick, apiculteur, biologiste collaborateur scientifique du service d’éthologique de l’ULg, présentera une conférence à l’attention des professionnels de l’horticulture pour attirer l’attention sur les dangers des pesticides pour les abeilles. Michel Malaise, apiculteur et professionnel de l’aménagement des parcs et jardins, exposera les méthodes alternatives aux pesticides pour le professionnel. Nous parlerons également des plantations favorables aux pollinisateurs.

Attention, il faut être professionnel et membre de l’ARPH (association royale des professionnels de l’horticulture) pour y assister. La conférence se tiendra durant l’assemblée générale de l’association.