[MAP-Fugea] Symposium populaire de l’agriculture paysanne

Photo : isamiga76

  • samedi 16 novembre 2013 à 00h (Novembre 2013)
  • Participation libre
  • celluledactionqualite[at]gmail.com ou 0489/550064 (Vanessa)

La bonne bouffe, oui !... mais à quel prix et via quel circuit ?

Rencontre entre paysans, mangeurs et associations, pour brosser le portrait d’un système alimentaire juste et durable.

La crise de l’agriculture contemporaine a été bien analysée et comprise par nos organisations, je pense, mais les remèdes que l’on a été capable d’imaginer jusqu’à présent semblent bien faibles et notre souveraineté alimentaire ne cesse de s’éroder.

La campagne en cours pour refonder le Politique autour du droit à l’alimentation nous interpelle évidemment en tant qu’organisations paysannes et nous aimerions l’appuyer autant que possible car une partie de nos activités syndicales et de formation des futurs paysans est dépendante de subsides, comme toute l’économie sociale...

Mais nous pensons que l’espoir ne viendra pas de là :
La politique agricole n’évolue pas dans le bon sens (à moins d’être spéculateur) et nous avons des sérieux problèmes dans nos fermes, qui ne seront pas réglés par des mesurettes d’"aides" provenant d’états aux abois ou de super-états corrompus.
José Bové et Vandana Shiva nous ont encore rappelé à l’envi ces derniers temps à quel point nos "élites" étaient surtout acquises aux thèses libre-échangistes et les autres bien impuissants.

Est ce que les citoyens se réveilleront quand ils auront faim ?
C’est déjà le cas puisqu’un milliard de gens crèvent la dalle mais cela n’a pas l’air de remuer beaucoup nos consciences candides.
Ce chiffre va augmenter vu la croissance des inégalités et toucher un jour "nos" populations mal-nourries barricadées derrière leurs télés !
Seulement ce jour là il sera trop tard.

Alors notre mission est d’anticiper (maintenant !) et d’entamer, avec les citoyens-scientifiques-paysans-militants-politiques avertis, la transition agroécologique de nos systèmes alimentaires.
Le grand défi est de nous unir, comme dit Vandana, de nous rapprocher donc, de nous rencontrer déjà.
C’est ce que nous avons commencé à faire à la PFSA puis au RESAP qui nous correspond mieux en tant que recherche d’alternative véritable...

La question est pour nous aujourd’hui de savoir si on est capable de construire une alternative au capitalisme en refondant plutôt l’Economie ;

-*car c’est elle qui en prenant le pas sur le politique pose le plus de problèmes,
-*car c’est ce système qui crée les inégalités, élimine les paysans, détruit la planète,
-*car elle est vitale, à la base des relations d’échanges,
-*car pour la reconstruire à zéro on remet forcément le paysan au centre du processus,
-*car les quelques tentatives qui existent nous laissent penser que c’est possible.

C’est pourquoi notre prochain SPAP s’attachera à cerner la question des prix et des circuits de distribution qui rendent la qualité alimentaire durable, viable pour les paysan(ne)s et abordable pour les mangeurs.

Avec nos partenaires des Grosses Légumes et de N&P, nous avons construit ce nouvel événement un peu comme le premier, c’est à dire sous forme de table ronde le matin (avec comme intervenants P Stassart, F de Gaultier, E Torremocha, JC Feite) qui nous aideront à plonger dans la problématique avec des exemples concrets, puis un WorldCafé l’après-midi qui permettra à chacun de s’exprimer, de réfléchir et d’échanger avec les autres participants.

Ce sera une bonne occasion d’ébaucher ensemble une vision de systèmes alimentaires résilients, justes et soutenables, à construire, mais aussi de découvrir des initiatives et des associations du sud Luxembourg qui convergent indubitablement pour tisser le grand réseau humain de la société vivante.

Nous espérons que vous serez des nôtres.

Cellule d’Action Qualité MAP-FUGEA

Une organisation de la Cellule d’Action Qualité MAP/FUGEA,
Avec l’aimable complicité de la Maison de la Culture d’Arlon, de l’EPI Lorrain et des Grosses Légumes