, par Maxime Calay

Nous sommes de nombreux amateurs à constater la présence de cette maladie depuis plusieurs années. Bien que cette maladie soit cyclique, il semble que les modifications climatiques en cours la favorisent à tel point qu’elle est devenue beaucoup plus agressive aujourd’hui.

Réapparu il y a 7-8 ans de façon importante, ce champignon provoque une diminution (voir un arrêt total) de la mise à fruit, entraîne une perte au niveau de la photosynthèse chlorophyllienne et, par la même occasion, une diminution des réserves alimentaires de l’arbre. Cela se remarque surtout sur les jeunes arbres et les vieux poiriers haute-tiges. Si cette maladie disgracieuse n’est pas mortelle directement pour le poirier, sa conjugaison aux autres ravageurs profitant de l’affaiblissement général de l’arbre, le conduise généralement à la mort.

Les vieux vergers (un patrimoine d’exception et une réserve de biodiversité) subissent de plein fouet cette maladie et disparaissent progressivement. Les particuliers confrontés à ces symptômes coupent leurs poiriers par ignorance. Pour couronner le tout, peu de nouvelles plantations sont mises en place du fait que cette maladie empêche la mise à fruit : un bilan peu glorieux pour ce fruit qui fut jadis la fierté de notre région.

Les premiers concernés par cette pénurie de fruits sont les siropiers car la poire entre en très grande proportion dans la réalisation de nos célèbres sirops à tartiner (600 kg de poires pour 200 kg de pommes), qui souhaitons le, ravirons encore nos papilles durant des générations.

Contexte global dans lequel le projet s’inscrit

Des actions de sensibilisation à la lutte contre la rouille grillagée ont été soutenues de 2009 à 2011 par la Province de Liège. Une campagne de replantation de poiriers a été initiée en 2010.

Depuis 2010, le projet est interrompu. Mais des élus des différentes communes du Plateau de Herve, soucieux de l’avenir des poiriers, ont sollicité les instances provinciales pour une poursuite des actions contre la maladie.

La Locale Pays de Herve des Amis de la Terre a acquis une solide expérience des thématiques liées au verger à travers deux projets d’envergure : le verger conservatoire des variétés fruitières du Pays de Herve (lancé en 2008) et la journée de la pomme (depuis 2002). Aussi, les Services Agricoles de la Province de Liège lui ont confié ce projet de lutte contre la rouille grillagée.

Objectifs et actions du projet

L’objectif principal est le soutien des 14 communes du Plateau de Herve dans la lutte contre la rouille grillagée du poirier.

Les actions suivantes seront entreprises :

  1. Communication via internet
  2. Formation des agents communaux à la reconnaissance des genévriers
  3. Suivi des vergers de poiriers qui ont été replanté dans les différentes communes suite à l’action menée par les Services Agricoles de la Province.
  4. Dans le cadre du point précédent, formation des agents communaux à la taille des poiriers.
  5. Création d’un stand didactique pour présenter la maladie, le vecteur et son cycle.
  6. Participation aux évènements liés au thème en province de Liège (foire agricole de Battice, Journée de la pomme des Amis de la Terre, Agricharme, …)
  7. Prise de contact avec les pépiniéristes pour que les genévriers vecteurs soient retirés des catalogues.
  8. Plantation d’un poirier symbolique dans 5 écoles primaires pour aborder le problème du genévrier.

Lieux de réalisation

Pour les formations des agents communaux, l’association travaillera sur le territoire des communes du Plateau même si certaines formations se dérouleront au château de Wégimont et au verger conservatoire des Amis de la Terre à Soumagne

Partenariats

Nous collaborons depuis de nombreuses années avec le Centre de Recherches Agronomiques de la Région Wallonne qui apporte les conseils techniques à nos formateurs et une documentation actualisée.

Contacts

  • Didier Brick, responsable de projet : rouillegrillagee[at]amisdelaterre.be ou 0497/82.63.83
  • Michaël Dossin, agent technique : hortus.naturalis[at]hotmail.be 0483/049155