• (Mars 2014)
  • Gratuit
  • Hélène Poncelet p.helene[at]hotmail.com ou 087/705.701
  • A emporter: Apportez vos outils ( grelinette, crochet, râteau, bêche … ) et des tartines pour midi.

La permaculture - approche globale du jardinage - s’inspire des biotopes naturels pour créer un microclimat et un terreau favorables à la faune et à la production de fruits et de légumes. Elle prône principalement le non-bêchage et la protection permanente du sol avec du mulch (couverture du sol avec matières végétales).
Même dans un jardin de taille réduite, il est possible de créer en miniature un ensemble de biotopes variés et contrastés : forêt comestible, prairie, zones humides et sèches, points d’eau fraîches et chaudes, plein vent et abrité, coins d’ombre et ensoleillés.
Inspirons-nous d’un carré de pelouse naturelle. Celle-ci est composée d’un mélange équilibré de légumineuses fixatrices d’azote (trèfles), de racines pivot qui remontent les minéraux des profondeurs (pissenlits), de graminées qui couvrent le sol en le rendant perméable, de matières en décomposition, ... . Le tout se développe sans arrosages et sans maladies. Le permaculteur s’inspire de ces associations pour semer les légumes au potager. Les haricots côtoient les carottes, panais et daïkons dont les racines s’enfoncent à plusieurs mètres. L’aneth et le fenouil protègent les différentes familles de légumes. Une floraison d’ombellifères (carottes, panais, angélique) au centre du potager nourrit les insectes auxiliaires comme les syrphes dont les larves se nourriront de pucerons.
Le broyeur énergivore est oublié en faveur de la culture sur BrEF (Branchages Entassés Foulés) jusqu’à leur décomposition en humus.
Une attention toute particulière est accordée aux anciennes variétés de légumes et aux pommes de terre résistantes au mildiou.

La permaculture invite à l’observation et à la réflexion avant de poser un acte au jardin. Avec des semences appropriées, il est possible de récolter des légumes frais tout l’hiver, sans recourir à la congélation et à la stérilisation.
Aussi, le jardin devient un cadre agréable pour la santé physique et mentale car il favorise non seulement le mouvement mais aussi la créativité par le choix des couleurs et l’agencement des plantes. Une oeuvre d’art faite tout simplement d’herbes sauvages comestibles, de légumes vivaces, d’insectes et d’oiseaux, d’objets détournés, de lianes fruitières et d’inventivité ...

Pour apprendre tous les trucs et astuces de la permaculture, Hélène Poncelet de la Locale Pays de Herve des Amis de la Terre vous ouvrira son jardin pour une journée didactique et pratique.
Si la météo est clémente, les participants créeront des buttes de culture. La terre étant souple, légère et exempte d’herbes indésirables, le travail sera léger : que du bonheur !

Dans la foulée et si cela suscite un intérêt, il est prévu de tenir une table ronde tous les mois pour transmettre les conseils et avis de Gilbert Cardon des Fraternités Ouvrières de Mouscron ( permaculteur depuis 30 ans) suivi d’un échange de semences, plants et boutures.

Inscription indispensable avant le 9 mars.