, par Marcel Guillaume

Au-delà de la protection des arbres remarquables du Parc Léopold, c’est toute la politique de gestion des espaces publics de Namur, la réorientation des politiques commerciales et la gestion participative de nos cadres de vie que les Amis de la Terre défendent à travers cette initiative.
Nous refusons de ne plus être considérés que comme des consommateurs et aspirons à redevenir des citoyens à part entière !
Participons à la campagne pour une demande de consultation populaire sur l’avenir de ce parc. Pour cela, 10% de la population doit en faire la demande, soit près de 12000 signatures à recueillir, c’est un défi ! Aidez-nous à le relever en diffusant largement autour de vous et en récoltant un maximum de signatures !

Pourquoi cette consultation populaire ?

Le Collectif Parc Léopold

Dès la diffusion publique de ce projet de centre commercial en lieu et place du parc Léopold à Namur, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer ce projet insensé.Retour ligne automatique
En août 2012, lassé de n’être pas entendu et à l’initiative du groupe local namurois des Amis de la Terre, un collectif s’est formé pour organiser la résistance.Retour ligne automatique
Occupation pacifique du parc, mise en place d’un site internet, manifestations diverses , interpellation des autorités communales ..... aucune de ces actions n’aura suscité d’intérêt de la part des décideurs.
Sous prétexte d’une redynamisation du commerce namurois et arguant du fait que ce parc allait constituer un obstacle infranchissable entre le futur centre commercial et les rues commerçantes adjacentes, le parc devait disparaître, noyé dans le béton et le verre de la future construction.
L’ASBL Namur 80, regroupant des architectes et urbanistes présentait pourtant une alternative permettant à la fois, de préserver le parc, relier le quartier de Bomel au centre ville, proposait une solution pour la gare des autobus et une amélioration générale de tout le quartier de la gare qui aurait pu être rendu aux piétons.

Rien de tout cela n’a jamais été pris en compte.

Las de cette situation, une pétition , qui allait réunir 12000 signatures, était remise au bourgmestre sans que cela n’amende en rien le projet.

Tout le détail des actions menées et les motivations de l’action sont détaillées sur le site www.namurparcleopold.be.

Au-delà de tous les recours légaux encore possibles dans le futur, le collectif a voulu frapper un grand coup en lançant une initiative peu courante : une demande de consultation populaire.

Pour être organisée, celle-ci doit être soutenue par 10% de la population soit, pour Namur, environ 12000 personnes (conditions : résider à Namur et avoir 16 ans accomplis) .

Pour cela, nous aurons besoin de tous !

Téléchargez ce formulaire et faites le signer autour de vous : famille, amis, collègues, voisins ......etc.

Diffusez sur vos listing mails, réseaux sociaux , distribuez dans votre quartier.

Renvoyez-les nous par courrier ou déposez les dans un des nombreux endroits répartis sur l’entité (voir liste dans document joint).

Pourquoi défendre ce parc ?

Parce qu’il constitue le dernier espace public arboré de l’hyper centre ville
Parce que, dès que la météo est clémente, il est extrêmement fréquenté .
Pour préserver des lieux de rencontre public et intergénérationnel à dimension humaine au cœur de notre ville et refuser que soit considéré comme lieu public de qualité, un hall de centre commercial. .
Pour permettre à ce parc de continuer à offrir un lieu de repos pendant et après les achats ou en attendant son transport en commun.
Parce que ce parc constitue un patrimoine naturel irremplaçable en ville (20 arbres ont de 80 à 100 ans et plus).
Parce que la qualité d’une ville se mesure aussi à la qualité de ses espaces publics et qu’une ville verte et conviviale constitue un atout commercial indéniable.

Et plus simplement, parce que la population demande le maintien de ce parc.

Ce parc, au-delà de l’irremplaçable qualité de ses arbres, peut et doit redevenir un espace de vie et une respiration pour cette ville.

La position des Amis de la Terre sur le projet de centre commercial

Il va de soi que l’opinion même de l’association des Amis de la Terre va plus loin et remet en cause le choix même du projet de centre commercial.

Les Amis de la Terre rejette en bloc ce choix de type de commerce qui constitue l’exact contraire de tout ce qu’elle défend en termes d’économie relocalisée à dimension humaine, de productions économes en énergie, en phase avec les saisons, faisant la part belle aux productions régionales, favorisant les contacts producteurs/consommateurs, respectueuses des conditions humaines de production …..etc.

On ne construit pas une ville sans ses citoyens et cette consultation populaire se veut aussi leçon de démocratie participative.

JPEG - 378.7 ko
Le dernier parc arboré du centre ville
JPEG - 156.2 ko
Vue de la rue Borgnet
JPEG - 294.9 ko
Un lieu de repos
JPEG - 162.7 ko
Il suffit d’un rayon de soleil
JPEG - 163.6 ko
Du béton à la place ?
JPEG - 165.6 ko
Un coin de nature
JPEG - 143.3 ko
Le parc en début d’automne
JPEG - 167.1 ko
Des arbres centenaires
JPEG - 144.7 ko
Rue de la Gare
JPEG - 164.5 ko
Vue du C&A
JPEG - 149.4 ko
Béton et verre en lieu et place de cela ?
JPEG - 158.8 ko
Pas fréquenté ce parc ?
JPEG - 139.7 ko
Personne dans ce parc ?
JPEG - 159.8 ko
Un banc à l’ombre - un luxe à Namur !