Prends ton "après-mort en main" pour l’avenir de l’Humanité

, par Geneviève Adam

De plus en plus de personnes pensent, comme nous, qu’il est vraiment scandaleux de continuer les pratiques funéraires actuelles alors qu’il est établit que :
- bon nombre de nappes phréatiques, aux abords des cimetières, sont classées "indépolluables" ;
- la pollution de l’air, de l’eau, et même de la terre par les Crématoriums est importante.
- les restes de notre passage sur terre, ne sont pas harmonieusement réintégrés aux couches fertiles de la Terre, qu’on soit enterré ou même incinéré !

Pour "mourir durable", afin de ne plus "peser" sur les vivants, il faudrait mourir.... et pouvoir nourrir (voire soigner) la Terre en lui offrant son corps pour recréer les conditions favorables à de nouvelles vies !

Pour la légalisation de cette nouvelle pratique funéraire, réellement, favorable à l’environnement, signez la pétition.

Dans l’état actuel de pollution de nos corps (de plus en plus gorgés de résidus de médicaments, métaux lourds, pesticides, fongicides, perturbateurs endocriniens, prothèses, et autres ...), seule, la capacité épuratoire d’un "super compost" adéquatement géré, peut garantir un "retour" à la Terre sans "ardoise" pour les Générations Futures en prenant, bien évidemment, toutes les précautions pour éviter toute désacralisation des rites funéraires.

C’est ce que nous voulons mettre en œuvre, avec le soutien d’un comité d’experts en transmutation de la biomasse en Humus sain et fécond, dans le premier « Verger de la Transcendance des défunts en Permaculture ». Pour plus de détails, voir la référence suivante : http://bonne-eau-bonne-terre.over-blog.com.

C’est l’émergence d’une vision nouvelle sur la vie et la mort, en accord complet avec les lois de la nature et les traditions : « Nous sommes faits de poussières et nous retournerons en poussières » ce qui signifie vraiment que nous « venons » de la Terre et que nous devons y « retourner » à la fin de notre existence.
La phase de "retour à la Terre" y sera accélérée (+/- 12 mois) et, surtout, totalement sécurisée !

Elle aboutira à la production de +/- 1 m³ de "super compost" aux vertus très proches de la "Terre Preta"

C’est idéalement, le défunt lui-même, au travers d’une sorte de "convention obsèques" ou "testament funéraire", établi de son vivant, ou, à défaut, sa famille qui devra décider, en toute connaissance de cause, de la pratique funéraire à suivre.
Comme un seul seau de ce véritable « Or Brun » sera suffisant pour fertiliser durablement l’espace commémoratif, il serait judicieux d’affecter le solde de ce "super compost" pour la régénération des sols les plus dégradés par l’exploitation de l’Homme afin d’aider la Terre à continuer à nous "(sup)porter" encore longtemps ....

Ce serait aussi, fort vraisemblablement, le déclic salutaire très efficace pour commencer à effacer notre "ardoise" envers les Générations Futures !

en tout état de cause, on ne peut plus se permettre le "luxe" d’attendre ...
avant de faire adopter, dans les législations, ce nouveau concept "vital" pour l’avenir de l’Humanité !

MERCI pour votre généreuse implication afin, par exemple, d’inciter une personne politique à "entrer dans l’Histoire" en concrétisant localement cette idée, si, comme nous , vous pensez que, lorsque votre heure sera venue, vous devez pouvoir faire, en toute connaissance cause, cet ultime hommage à notre Terre Mère en guise de remerciement pour tout ce qu’elle nous a permis de faire.

Vous pouvez aussi envoyer un message de soutien à :

  • Guy Basyn : consultant en permaculture ; courriel : guy.basyn[at]esperanto.be ou encore http:// www.lafermeduboissonnet.be
  • Francis Busigny : Ingénieur Conseil en EAUTARCIE ; courriel : francis.busigny[at]laposte.net

http://bonne-eau-bonne-terre.over-blog.com/2014/05/cremation-et-inhumation-quel-sombre-bilan.html