Afin d’avoir une vue globale , nous vous proposons de construire, ensemble, une carte des communes « hors TTIP »

Notre locale du Pays de Herve des Amis de la Terre est très préoccupée par les dérives antidémocratiques portées par les différents traités qui sont en cours de négociation au niveau international. Ces traités ont pour finalité de dépouiller le monde politique de ses pouvoirs souverains au profit de multinationales qui privilégient les intérêts privés du monde des affaires au détriment des préoccupations sociales, environnementales, sanitaires et humanistes qui sont pour nous des valeurs fondamentales.

Face à cette situation et dans un esprit d’éducation permanente, notre locale a décidé d’interpeller les pouvoirs politiques communaux afin qu’ils se prononcent face à ces conventions qui se négocient sans aucune consultation ni information citoyenne en leur proposant l’adoption d’une motion déclarant leur commune « hors TTIP ».

Afin d’avoir une vue globale , nous vous proposons de construire, ensemble, une carte des communes « hors TTIP ». Nous avons repris les données dont nous disposons actuellement sur cette carte : http://jacquesremy.cartodb.com/viz/058e6d42-d204-11e4-b869-0e9d821ea90d/embed_map

ou sous forme de fichier : ICI

Votre commune n’est pas reprise ? Aidez-nous à compléter la carte en vous renseignant autour de vous ou en interrogeant vos représentants communaux et encodez dans ce fichier les 3 infos suivantes :
- le statut de la commune sur le TTIP
- la date de décision (si disponible)
- un lien internet d’info (si disponible)

Vous pouvez aussi nous communiquer vos infos et remarques via l’adresse mail :
campagnemotionTTIP[at]amisdelaterre.be
Vous pouvez également nous suivre sur Facebook

Il n’y a rien en cours ? Téléchargez alors ces documents que vous pourrez envoyer au conseil communal :

Nous aurons ainsi, grâce à vous, une vision globale de la position des communes belges par rapport au TTIP.

À propos du « TTIP »
Si vous souhaitez en savoir plus sur ces traités, voici quelques informations instructives :

Le « grand marché transatlantique » entre l’Europe et les États-Unis est un de ces grands projets que les eurocrates poursuivent sans se soucier des citoyens. Pourtant, ils ne sont pas une nouveauté : ils avaient été négociés au sein de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) par le passé et avaient déjà été refusés par les citoyens.

Ces traités, aujourd’hui au nombre de trois, nous reviennent « par la bande »au seul profit des multinationales et au détriment des citoyens. Ils ont pour but une ouverture la plus large possible de nos économies et de notre commerce. Négociés, dans le plus grand secret, par des personnes non élues, ils visent à déréguler le plus largement possible notre économie et nos acquis. Ils menacent directement notre démocratie et le modèle de société que nous avons mis des décennies à construire.