Commerce mondial : la démocratie confisquée

Vingt ans après la naissance de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), les auteurs dressent un bilan de la politique commerciale menée par l’Union européenne.

Plus que jamais, dans le cadre d’une économie-monde largement libéralisée,
le commerce mondial influe sur notre vie quotidienne. Vingt ans après la naissance de l’Organisation mondiale du Commerce, de nombreux accords commerciaux ont été signés, qui touchent toutes les régions du monde. Mais ils se font au détriment des populations et contribuent souvent à faire perdurer l’exploitation du Sud par le Nord. Les auteurs dressent un bilan éloquent des différents accords signés depuis la création de l’OMC et de leurs conséquences désastreuses en matière de droits sociaux, de santé ou d’écologie. L’accent est mis sur deux accords actuellement en débat, impliquant l’Union europénne : le TAFTA et le CETA.

Un appel à une remise en cause profonde de la politique actuelle. Il est temps que s’instaure enfin un débat sans tabou et décomplexé sur le protectionnisme dans une perspective de promotion des droits fondamentaux en matière écologique et sociale et d’instauration de règles commerciales équitables.

En savoir plus : www.grappe.be