La dépendance mondiale aux énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) est une des premières causes du réchauffement climatique. Ces combustibles représentent 80 % des émissions mondiales de CO2 et 67 % des émissions de gaz à effet de serre. Les banques, à travers les soutiens financiers qu’elles apportent aux entreprises actives dans le secteur des énergies fossiles, ont également leur part de responsabilité dans le réchauffement climatique.

À titre d’exemple, selon des études publiées sur scandesbanques.be, ING et BNP Paribas ont investi plusieurs centaines de millions d’euros dans Gazprom, géant russe actif dans les secteurs du pétrole et du gaz. Les banques financent ainsi massivement des activités polluantes. Et si votre argent se trouve dans ces banques, c’est votre argent qui soutient cette industrie.

Il est urgent d’agir : selon le GIEC, pour rester sous l’objectif fixé de 2°C, il sera nécessaire de réduire les émissions de CO2 de 40% à 70% d’ici 2050. Exigeons donc des banques qu’elles n’investissent plus notre argent dans les entreprises actives dans le secteur des énergies fossiles !

En vue de la Conférence de Paris (COP21) en décembre, le Réseau Financité lance une campagne pour exiger des banques un désinvestissement de leur part des énergies fossiles. Via une pétition publiée sur le site web www.mabanquezerocarbone.be et des cartes postales, les clients peuvent interpeller leur banque pour leur demander d’agir en faveur du climat.

Objectif
En vue de COP21, récolter des signatures afin d’exiger des banques l’arrêt des investissements en énergies fossiles et leur réorientation vers la production d’énergies renouvelables. En effet, les banques font partie des principaux investisseurs dans les entreprises qui produisent des énergies fossiles.

D’autres organisations se mobilisent :
Les Amis de la Terre France
Go Fossil Free

Signez la pétition !