Esneux - Plantation des 26 premiers fruitiers

  • du 28 novembre à 10h au 29 novembre 2015 à 16h (Novembre 2015)
  • Compte rendu:
    Présents le 28 nov : Bernadette Bastin, Christine Cornet, Fabienne Cornia, Benoît Dupret, Ezio Gandin, Jean Gosseye, Denis Halleux, Philippe Huque, Jérémie Jamin, Philippe Lamalle et Martine Reynders, Jean-François Legros, Mélissa Magain avec Léo, Stéphane Mraz, Michelle Ninane et Jean-Pierre Wiliquet, Valérie Pochet, Élise Rondeux, petite-fille de Noëlle Nottet avec Jody, son papa, Robert Peeters avec Marianne Rommès et Olivier et Thomas, Lucas Salmon, Luc Spineux avec Remy, Janine Mayeres, François Ponte, et la visite de Noémie Daras-Peeters avec Éliote, François Ponte ainsi que les parents de Jérémie.

    Présents la 29 nov. : Françoise Brusten, Fabienne Cornia, Fabrice de Bellefroid, Benoît Dupret, Jean Gosseye, Jean Henrottay, Philippe Huque avec Thomas, Jérémie Jamin, Mélissa Magain, Marianne Rommès, Léon Quiévy et Cécile, Zoé Thille, François Ponte et la visite de Pierre Jéghers qui nous a laissé une série de plans de petits fruits, ainsi que de Mr Arendt.

    Le samedi 28 nov. 2015, nous étions livrés de 21 arbres. Aussitôt nous avons entrepris de planter. Stéphane Mraz nous a fait part de son expérience. Ensemble, nous avons planté les arbres les uns après les autres.

    Dimanche, la plantation s'est poursuivie mais une table avec bancs a été montée et l'étanchéité de la mare a été préparée (la bande d'epdm a été coupée et soudée pour correspondre à la forme de la mare).

    Enfin, nous avons planté près de la mare, une série de cassissiers et groseilliers reçus.

    Lundi, Jean Gosseye et Philippe planteront avec les enfants des écoles de Montfort et Fontin leurs trois arbres, dans la zone didactique.

    Cette première semaine après plantations, nous surveillerons que les protections des arbres sont efficaces, et que tout se passe bien.

    Pour les 5 arbres non livrés parce que les greffons n'auraient pas été livrés par Gembloux, Jérémie tentera de s'approvisionner près de Ciney. Cela nous sauverait de reboucher les trous et d'attendre l'année prochaine.

    Ces journées de plantations nous aurons permis de montrer le verger au amis qui ne l'auraient pas encore vu, mais aussi de découvrir nous même de nouveaux amis tels que Josiane ou François qui, séduit, est même revenu le lendemain pour nous aider à terminer la tâche ! Deux élèves de Montfort sont aussi venues prendre part à l'équipe dans laquelle elles se sont parfaitement intégrées.

    Un grand merci à tous pour ce chantier qui est une étape marquante dans la réalisation du verger.

Pour rappel, le plan de plantation.

Instructions de Jérémie :
- les trous de 100x100x80 auront été creusés préalablement par les ouvriers communaux à la pelle mécanique le vendredi.
- la terre de surface aura été séparée de la terre de fond (souvent plus lourde).
Ces 2 étapes auront été réalisées sous la supervision d’un ou plusieurs membres ADT dont Jean G.
- À la réception des arbres, vérifier l’état sanitaire des arbres (surtout point de greffe, tronc et collet)
- Juste avant la plantation, couper nettement les racines abîmées.
- Ensuite praliner les racines dans une bouillie de terre et d’eau. Ce pralinage favorise la reprise en évitant les vides d’air en contact direct avec les racines.
- Mettre du compost mûr (bien décomposé de plus de 6 mois) au fond du trou.
- Mélangez avec un peu de terre de fond.
- Mettre la cage à rate (le fond doit se trouver à +/- 50 cm de profondeur)
- Mettre en place le tuteur (cela évitera de blesser les racines avec le tuteur si on le plantait après l’arbre).
- Former un petit monticule au milieu du trou avec de la terre de surface.
- Étalez les racines de l’arbre sur ce monticule et vérifier la position du collet par rapport à la surface (pensez au tassement et le faire dépasser de 5 à 10 cm selon les possibilités).
- Couvrez l’entièreté des racines avec la terre de surface restante puis compléter le reste de l’espace de la cage restant avec de la terre de fond.
- Secouer l’arbre pour que les vides d’air soient comblés.
- Fermer la cage sur la surface puis remplir de terre de fond les espaces derrière la cage et au-dessus de la cage.
- Attacher l’arbre avec la corde de chanvre qui aura été préalablement coupée.
- Tasser LÉGÈREMENT avec les pieds juste autour du plant
- Compléter avec la terre restante si besoin (attention à la position du collet)
- Arroser copieusement au pied après la plantation, même s’il pleut.
- Mettre du Paillage.
- Installer la protection contre le bétail.

Attention, seules les personnes qui ont l’habitude de planter encadreront la plantation d’un arbre.
Les arbres ne seront pas plantés sans encadrement.
Les arbres qui seront plantés le dimanche seront mis en jauge le samedi matin.


Euh ... il n’y a pas que chacun son petit arbre ; on vous attend en nombre parce qu’il y a beaucoup de travail.
Votre ami est courageux ? Invitez-le, qu’il vienne nous aider !

À emporter : son outillage de plantation : éventuellement des gants de travail, bêche, fourche-bêche, fil de ligature éventuel, l’une ou l’autre masse pour les tuteurs et piquets.
Votre compost maison est bienvenu. Ce doit être du compost bien mûr, pas des déchets susceptibles de moisir sous les racines des arbres. En cas de doute, s’abstenir.
Ne pas confondre le compost mûr avec du mulch ou du broyat. Ceux-ci seront mis en surface pour éviter le dessiccation des racines.

Emporter aussi votre bonne humeur et le casse-croûte à partager lors de l’auberge espagnole. Nous n’aurons pas de plus grand bonheur que celui que nous partagerons.