Concours de sapins de Noël créatifs

, par Robin Guns

Vous avez été encore plus nombreux que l’année dernière à participer au concours de sapins de Noël créatifs, lancé par Terre-en-vue et différentes associations (Eco-conso, IEW, Amis de la Terre, Oxfam...). Pour rappel, l’idée de ce concours a émergé suite au développement exponentiel des cultures intensives de sapins de Noël, qui monopolisent près de 5.000 hectares de terres en Ardennes, recourent à de nombreux produits chimiques et poussent le prix des terres à la hausse, les rendant inaccessibles à de nombreux agriculteurs. Pour découvrir les photos, c’est ici !

Saviez-vous...
... que des miliers d’hectares de terres à vocation nourricière sont consacrés à la monoculture de sapins de Noël en Ardenne et en Famenne (selon l’UAP, Union Ardennaise des Pépiniéristes : près de 5.000ha en 2015, alors qu’on était à 4.000ha en 2012-2013)* et que cette superficie ne cesse de s’étendre ?

... que les prix proposés par les sociétés de production de sapins de Noël pour acquérir les terres découragent les jeunes agriculteurs porteurs de projets agricoles nourriciers durables ?

... que ce sont principalement des prairies qui sont converties en monocultures de sapins, avec atteinte importante à la biodiversité ?

... qu’il s’agit d’une culture intensive recourant à de nombreux pesticides et fertilisants pour assurer une croissance rapide des sapins, avec risque de pollution des rivières et des nappes phréatiques ?

... que les sols se dégradent vite lorsque les sapins sont vendus en mottes ou en pots, avec risque de ruissellement et d’érosion ?

... que ce sont souvent des terres situées autour des villages qui sont converties en
monocultures de sapins de Noël, avec des risques sanitaires non élucidés ?

Bref, autant de raisons de créer un arbre de Noël différent !