Photo : Metro Centric

  • (13 janvier)

Traité transatlantique, victoire des multinationales, défaite des peuples

Avec Raoul-Marc Jennar (politologue, militant écosocialiste et internationaliste)
Animateur : Olivier le Bussy (journaliste à LLB)

Dans l’esprit des philosophes des Lumières et des conquêtes démocratiques qui vont de 1789 à la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948, s’est peu à peu mis en place, dans la partie occidentale de l’Europe, un modèle de société. Un modè­le, certes inachevé, mais qui a connu de grandes avancées tendant vers la réalisation de l’accès pour tous à la santé, à l’éducation, à la culture, au logement, à l’eau, à l’énergie, aux transports, au travail.

Depuis une trentaine d’années, des accords, négociés par les gouvernements succes­sifs, tant au niveau européen qu’au niveau mondial, ont entrepris de remettre en cause ces avancées. Les traités européens, les accords de l’OMC, les choix du FMI ont tous eu pour finalité de subordonner les droits fondamentaux des peuples au com­merce, à l’économie et à la finance. La concurrence de tous contre tous, érigée en norme de vie en commun, est l’œuvre de tous les décideurs politiques au pouvoir depuis plus de trente ans.

Une ultime étape dans la destruction finale de ce modèle de société est sur le point d’être franchie. Avec le soutien de tous les gouvernements de l’Union européenne, une grande négociation a d’abord été menée avec le Canada. Elle est terminée depuis 2014, mais le texte de l’accord n’a pas encore été ratifié. Ensuite, une autre négocia­tion est menée depuis le 8 juillet 2013 par la Commission européenne avec les USA.

Dans les deux cas, le mandat de négociation est clair : il s’agit de confier la défini­tion des règles au secteur privé en lui donnant la capacité de remettre en cause nos légis­la­tions et réglementations dans tous les domaines où les firmes privées con­si­déreront que ces normes constituent une entrave à leurs profits : normes salariales, sociales, sanitaires, alimentaires, environnementales,… Que ces normes soient adop­tées au niveau national ou régional, elles seront susceptibles d’être attaquées par les firmes privées.

Comme cela fut fait, singulièrement en France, avec le traité constitutionnel euro­péen, chacun doit s’emparer de ces textes et se mobiliser pour exiger le retrait de la Belgique et de ses entités fédérées de tels projets.

Pour le connaître et en débattre, nous avons invité l’essayiste Raoul Marc JENNAR, politologue, militant écosocialiste et internationaliste, auteur de plusieurs ouvrages sur l’Europe et un des animateurs nationaux de la campagne contre le TCE en 2005. Il a publié en mars 2014 « Le grand marché transatlantique. La menace sur les peuples d’Europe » (Cap Bear Editions, Perpignan).

Organisateurs 
FGTB Liège-Huy-Waremme, CSC Liège, FPS, CGSP Wallonne, CNE, CEPAG, PTB Liège, mouvement VEGA, ECOLO-J, PSL, LCR, Fédération liégeoise du PC, mpOC-Liège, CADTM, Les Amis de la Terre Belgique, ATTAC Liège, Form’Action André Renard, Acteurs des Temps présents, Barricade, Beau-Mur asbl, les Amis du Monde Diplomatique.