• (30 janvier)
  • gratui
  • Didier Brick - 0497/82.63.83 – dbrick chez scarlet.be

Le verger est un outil de transition douce vers une société post-pétrole.
A l’heure où la COP21 a bien démontré que les solutions pour freiner le changement climatique devaient bien venir des citoyens pour combler le manque d’ambition politique, nous nous pencherons sur notre autonomie alimentaire. En effet, une pomme cueillie au jardin, non traitée de pesticides et sans engrais chimiques n’a pas nécessité de transport en camions qui encombrent nos routes, ni de consommation de pétrole.

Nous partirons des représentations qu’ont les participants du verger naturel et des productions qu’il peut apporter. Ensemble, nous imaginerons des moyens pratiques pour augmenter l’équilibre écologique, après avoir passé en revue le potentiel actuel de notre verger conservatoire et de transition.

Nous verrons aussi comment tirer profit des saules qui bordent notre verger pour la production de bois de chauffage. Les arbres têtards font partie intégrante du paysage du Pays de Herve. Autrefois, ils procuraient piquets et bois de chauffage en étant étêtés tous les 7 ans en moyenne. Finalement, c’était de l’agroforesterie raisonnée. Saule, chêne, frêne, charme, aubépine, noisetier, ... se prêtent à cette taille. Avantages supplémentaires, ces arbres se creusent de cavités propices à la nidification d’oiseaux cavernicoles (mésanges, chouette chevêche...) et constituent des milieux de vie favorables pour toutes sortes d’insectes. Ce sont donc de vrais écosystèmes à eux seuls.

En pratique, nous étêterons des saules têtards qui développeront des cavités propices à la nidification des oiseaux cavernicoles ; nous installerons de nouveaux nichoirs et nous nettoierons ceux qui sont déjà en place.

Ce sera l’occasion d’apprendre à construire des arbres têtards tout en travaillant avec l’équipe des Amis de la Terre. Munissez-vous de bottes, gants et d’une bonne scie. Il y aura également du travail pour les petites mains avec les branches à dégager de la prairie.

Nous nettoierons les nichoirs déjà en place et nous en installerons de nouveaux.
Nous terminerons l’activité par une visite du verger conservatoire et de transition et de ses abords avant de partager un petit goûter convivial.

Attention, l’activité sera reportée au samedi suivant en cas de mauvais temps (pluie ou fortes gelées).

L’activité est soutenue par les Services Agricoles de la Province de Liège dans le cadre du projet de lutte contre la rouille grillagée du poirier. Aussi, vous recevrez toutes les informations pour savoir comment lutter contre cette maladie qui décime nos poiriers.