, par Alixe Anciaux, Myriam Douo

Du jeudi 14 au dimanche 17 janvier, nous avons participé à un événement organisé par le groupe de travail « alimentation et agriculture » du réseau des Jeunes Amis de la Terre Europe. Cet événement a réuni 15 activistes de 9 pays différents : Irlande, Irlande du nord (l’une des 4 nations constitutives du Royaume-Uni), Pays-Bas, Belgique, Allemagne, Estonie, Finlande, Bulgarie et Bosnie-Herzégovine.

Le 1er jour, nous avons fait connaissance en présentant nos différents groupes, nos projets et les activités organisées au sein des différentes locales. L’après-midi, nous avons visité le jardin urbain de Prinzessinnen situé en plein cœur de Berlin [1]. Ce projet réussit à allier la culture de produits bio et locaux avec un sens de la communauté impliquant tout le voisinage.

Deux intervenants nous ont ensuite aidé à dresser le portrait du système agricole actuel et des moyens pour le changer. Moritz, volontaire allemand de 17 ans, nous a présenté son projet de jardins urbains créés dans des camps de détention en collaboration avec des réfugiés. Adrian, des Amis de la Terre Europe, nous a donné un point de vue plus général en nous présentant les campagnes de son institution dans le domaine de l’alimentation et de l’agriculture, notamment concernant les OGM et le TTIP. Les échanges sur ces sujets se sont poursuivis tout l’après-midi. Nos discussions ont principalement porté sur comment recréer le lien entre la population et son alimentation, surtout en milieu urbain. Inclure les agriculteurs dans le débat nous a paru comme une évidence. Ainsi, les achats groupés, les coopératives et autres initiatives nous ont semblé être des outils indispensables afin de contourner le système et tendre vers la simplicité volontaire.

Le deuxième jour fut laborieux. En effet, un des objectifs de cette rencontre était de définir les lignes directrices des actions des Jeunes Amis de la Terre dans le domaine de l’alimentation et de l’agriculture. David, du bureau des Amis de la Terre Europe, est venu nous aider dans cette tâche. Après une journée de réflexion et de débat, nous avons défini deux grandes lignes directrices pour l’année à venir : une campagne « STOP TTIP » avec différentes actions et manifestations [2], et un projet d’éducation et de sensibilisation des populations à l’agriculture et à la production de notre nourriture.

Cette intense journée de travail s’est terminée par une activité ludique et participative, le Schnippeldisco ! Cet événement traditionnel organisé tous les ans à Berlin consiste à réunir des volontaires pour couper des légumes destinés à la soupe servie le lendemain aux manifestants. Cet événement convivial permet de boire un verre, de danser et de rencontrer des gens tout en se rendant utile.

Samedi 16 janvier était marqué sous le signe de l’action ! Tout notre groupe a rejoint la traditionnelle manifestation « We’re fed up !  » (on en a marre) qui a lieu tous les ans à l’occasion de la foire des industries agricoles à Berlin. Le cortège a réuni cette année plus de 23 000 personnes et nous a permis de nous intégrer dans le mouvement écologiste local, d’apprendre quelques slogans en allemand et de rendre nos discussions beaucoup plus concrètes !
Après 3 heures passées dans un froid polaire, nous avons récolté les fruits de notre labeur en dégustant la soupe que nous avions contribué à préparer la veille.

Le soir, les volontaires des Jeunes Amis de la Terre allemands (BUNDJugend) venus de toute l’Allemagne ont eu la gentillesse de nous inviter dans l’école où ils avaient élu domicile pour la nuit. Nous avons profité d’un bon souper, discuté lors d’un échange de graines organisé par un des membres de notre groupe et eu l’occasion d’échanger (et de faire la fête !) pendant une (grande) partie de la nuit.

Dimanche était la dernière journée de cette rencontre. Fatigués mais satisfaits, nous avons clôturé ce long week-end par un atelier en communication et en création de campagnes donné par Anna, une volontaire allemande, afin de nous aider dans la concrétisation de nos idées. Chacun a ensuite repris sa route, avec des projets plein la tête et un nouveau réseau d’activistes sur lequel compter aux quatre coins de l’Europe !

Nous allons tout faire pour concrétiser les projets élaborés pendant ces quatre jours et espérons que vous serez nombreux à nous rejoindre !

Un grand merci au groupe de travail « alimentation et agriculture » pour l’organisation de cet événement ainsi qu’à Max et Kris pour la logistique !