Pétition : Le fjord Førde, dépotoir de l’industrie minière norvégienne ?

par Friends of the Earth International (FoEI)

Le 17 Avril 2015, la société minière Nordic Mining a reçu l’autorisation du gouvernement norvégien pour extraire le rutile de la montagne Engebø. Les autorités ont autorisé la compagnie à jeter ses déchets miniers dans le fjord Førde, un espace naturel encore préservé.

Signez la pétition : Demandez au Premier ministre norvégien d’intervenir pour arrêter le déversement des déchets de l’exploitation minière dans le Førdefjord et mettre fin à cette pratique néfaste pour l’environnement.

Le mouvement environnemental et le gouvernement de Førde portent l’affaire devant la cour de l’AELE (Association Européenne de Libre-Échange) en argumentant que la Norvège enfreint ainsi la directive-cadre européenne sur l’Eau qu’elle a signée.

Nordic Mining a reçu la permission de déposer, chaque année, 4 millions de tonnes de déchets miniers au fond du fjord Førde pour une période de 50 ans. Au total près de 250 millions de tonnes seront déposés dans le fjord. La société minière n’a pas encore précisé quels produits chimiques ils souhaitent utiliser pour l’extraction. L’Institut de Recherche Marine craint cependant que ceux-ci soient particulièrement toxiques et nocifs pour l’environnement.

Førde est aujourd’hui l’un des fjords les plus propres et les plus riches de la côte ouest de la Norvège. Il présente des conditions de vie idéales pour des coraux, des éponges et de nombreuses espèces de poissons, menacés d’extinction, comme le sébaste, la lingue bleue et l’aiguillat. Førde est également important pour le saumon d’Atlantique. Le fjord bénéficie du statut "Salmon Fjord national" qui devrait accorder protection aux saumons y vivant. Les fjords norvégiens sont, eux-mêmes, en voie de disparition à cause de l’activité humaine : industrie, pollution, surpêche, etc.

Depuis le 2 février 2016, des militants écologistes - notamment de Natur og Ungdom / Les Jeunes Amis de la Terre Norvège - ont réalisé des actions pour bloquer et ralentir les forages - qui ne sont à l’heure actuelle que des tests.

Source :
www.foei.org
www.savethefjords.com