Nous étions au Village des Possibles à Esperanzah du 5 au 7 août pour inviter les festivaliers à nettoyer leur linge à l’aide d’un Lessi’vélo, une machine à laver fonctionnant à l’énergie humaine et consommant moins d’eau. Découvrez la vidéo !

De vendredi à dimanche, nous étions une bonne équipe de jeunes volontaires à nous activer au Village des Possibles ! Avec le Lessi’Vélo comme accroche interpellante et amusante, nous proposions au public de réaliser leur propre produit à lessiver naturel à base de savon de Marseille et de cristaux de soude. Une recette de lessive à la cendre était également proposée. A côté de cela, la réalisation d’origami invitait les festivaliers à s’exprimer sur la notion de liberté (dans le contexte de résistance au TTIP et d’accueil aux réfugiés, voire le thème de la campagne Esperanzah plus bas). Les 3 jours durant, le Lessi’Vélo a tourné grâce à la force des jambes des festivaliers et des volontaires. Plusieurs mannes de linge ont été rafraîchies pour le public en manque de vêtements propres !

Pour celles et ceux intéressé(e)s par cette machine unique, ce prototype a été réalisé par l’atelier vélo du CPAS de Chaudfontaine : Calidifourchon.

Découvrez quelques photos du stand, des volontaires, du Lessi’Vélo en action et de l’ambiance au Village des Possibles !

Produit à lessiver : la recette simple et naturelle ! (vidéo)

Quelques infos sur la campagne 2016 du festival : Chassons les vrais monstres !

Attention à la diversion ! Non, les réfugiés ne sont pas une menace. Le vrai danger c’est le TTIP et les traités de libre-échange. La diversion consiste à pointer du doigt des boucs émissaires ou à agiter des peurs, afin de faire passer des décisions contraires à l’intérêt général. Lire la suite

Cette année, le festival Esperanzah ! sera une zone hors TTIP et clamera haut et fort : Welcome Refugees !

Dans le cadre de la 15e édition du festival Esperanzah !, l’ASBL Z ! produit un court-métrage de fiction pour mobiliser contre le Traité transatlantique (TTIP). Véritable oeuvre sociale et politique, le film questionne le paradoxe entre les replis culturels de plus en plus forts et une libéralisation économique sauvage et violente.

2026, Alan ne sort plus de chez lui depuis des mois, trop effrayé par le monde extérieur. Il vit seul avec sa mère, aussi aimante qu’étouffante. Un jour, il fait la rencontre de Shana, jeune militante bien décidée à perturber le 10e anniversaire du Traité transatlantique.

http://www.diversionlecourtmetrage.be/

Friends of the Earth Belgium gratefully acknowledges financial assistance from the European Union. The contents of this website are the sole responsibility of Friends of the Earth Europe and cannot be regarded as reflecting the position of the funder(s) mentioned above. The European Union cannot be held responsible for any use which may be made of the information that appears on this website contains.