1977-1978 : mobilisation contre le nucléaire

Photo : Friends of the Earth Europe

par Roland Libois

Dès 1969, un projet d’installation nucléaire se dessine près d’Andenne, mais il faudra attendre 1976 pour que les candidats aux élections s’y opposent. En mai 1977, le conseil communal décide d’une consultation populaire, fixée au 10 octobre 1977.
Après un sondage de la population plutôt défavorable à une installation nucléaire, Intercom propose fin août 1977 de changer le site : ce serait Bousalle (Coutisse), à mi-distance d’Ohey (3 km au sud-est). Ainsi, les citadins d’Andenne ne verraient plus le monstre de béton…

Coup de théâtre en septembre : entre quelques réunions avec les élus, Intercom et les anti-nucléaires, le conseil communal décide de différer le référendum sans fixer de date !

PNG - 534.9 ko
Manifestation anti-nucléaire à Andennes le 13 septembre 1975

Puisque le conseil communal a une séance publique le 24 octobre, les Amis de la Terre et le comité décident d’organiser une manifestation régionale le 13 septembre 1975 (insérer illustration) - qui réunira environ 1400 personnes - et une pétition « éclair » : il s’agit d’obtenir le référendum sans demander si les personnes sont favorables ou non à la question nucléaire. En quelques jours, les militants distribuent la pétition dans toutes les maisons de l’entité et ils recommencent la semaine suivante pour récolter les signatures. C’est un succès : 4120 signatures sont remises avant la séance du conseil, soit un quart des votants de l’entité ! Les édiles communaux sont acculés… et décident à l’unanimité de procéder au referendum promis. Mais il faudra encore insister lourdement pour fixer une date !

Le referendum est donc programmé le 1er octobre 1978, non seulement pour Andenne mais aussi pour Ohey. Les mois précédents, de nombreux « débats contradictoires » sont menés dans tous les villages des deux entités : les « pour » sont essentiellement des ingénieurs de la centrale nucléaire de Tihange et les « contre » des membres du comité des Hauteurs et des Amis de la Terre. Outre une publication de Paul Lannoye sur le sujet, les participants aux débats lisent beaucoup afin d’acquérir les connaissances nécessaires pour faire face aux scientifiques, qui tentent de noyer le débat dans des questions techniques. Toutefois, la question des déchet nucléaires reste leur talon d’Achille !

Une manifestation anti-nucléaire est organisée à Andenne le 23 septembre 1978. Les moyens, comme souvent, sont disproportionnés : des militants avec « seulement » les idées et leur bagage intellectuel contre une armada d’ingénieurs d’Intercom et des larges espaces publicitaires dans les journaux régionaux ! En outre, un car spécial circule dans les villages, pendant 6 semaines, avec un ou deux ingénieurs nucléaires à bord et une panoplie d’affiches, de tracts, de tableaux lumineux, de projections de diapositives… De plus, la plupart des médias sont complices et prônent l’abstention.

Et pourtant, le jour J les citoyens se mobilisent en masse et les résultats sont publiés rapidement : 90 % des votants à Ohey et 84 % à Andenne ont voté contre le projet. Un succès pour la société civile et les associations mobilisées à l’époque !