Luttes paysannes à Liège

Photo : Metro Centric

  • du 17 avril à 10h au 17 avril 2016 à 15h (il y a 5 mois)
  • benoit chez amisdelaterre.be
  • A emporter: Des topinambours et de quoi les porter

Le week-end du 17 avril, le milieu associatif et des citoyens se mobilisent pour défendre une autre agriculture et l’accès à la terre. La journée internationale des luttes paysannes est l’occasion de rappeler l’importance d’une agriculture familiale, agro-écologique et en circuit-court pour notre société. Pour soutenir cette souveraineté alimentaire, l’accès à la terre représente un enjeu vital pour les paysans !

Chaque année, le 17 avril est une occasion de sensibiliser les populations du monde aux luttes paysannes. Cette journée internationale, décrétée par la Via Campesina, rend visible et dénonce la criminalisation des manifestations, les persécutions et violences auxquelles doivent faire face quotidiennement les paysannes et paysans à cause du développement du modèle néolibéral et de l’agrobusiness dans les campagnes.

Cette année encore, partout dans le monde, des actions originales de résistance sont organisées. Au sein d’un vaste réseau belge de soutien à l’agriculture paysanne, le mouvement défendra avec vigueur l’accès à la terre sous le slogan : « Pas de paysans sans terre, pas de terre sans paysans » car de nos jours cette question est centrale pour protéger les petites fermes et soutenir l’installation de jeunes maraîchers.

À Liège, l’action se déroulera en deux temps :

1. Distribution de topinambours et de graines sur la batte.
On lance un "défi" aux passants : planter le topinambour dans un lieu abandonné de l’espace public. Ce lieu ne doit pas être entretenu (tondu) par la ville. Nous leur demanderons de nous envoyer des photos de la plantation avec leur localisation. Les graines seront données à ceux qui seront susceptibles de les planter et de s’en occuper chez eux (jardin ou balcon). Nous donnons également un flyer expliquant l’action et invitant à la balade (cf. point 2).

Pourquoi des topinambours ? C’est de saison, ça ne demande aucun entretien, c’est vivace (reviendra l’année d’après), ses racines peuvent péter le béton (!) et, à défaut d’être populaire dans nos cuisines, ça fait de jolies fleurs.

Quelles graines ? Entraide & Fraternité nous donne 200 sachets de graines de tomate Kokopelli. Chaque sachet contient 5 à 10 graines.

Où et quand ? près de l’Obélisque de la Cité administrative, 10h.

2. Balade et plantation sauvage de topinambours
Un ou deux groupes (piétons et vélos, ensemble ou pas suivant le nombre et les envies du moment) formés de visiteurs-euses de la Batte et des stands installés place St-Léonard partira/ont planter des topinambours.

Où et quand ? place St-Léonard, 14h (à confirmer).

Entre les deux actions, d’autres associations et mouvements proposeront diverses animations sur la place St-Léonard.

L’heure de ce second rendez-vous reste en suspend car, dans un PV, nous avons vu qu’Entraide & Fraternité prévoyait aussi une balade. Il y a des chances qu’on se coordonne. On vous tient au courant.

Logistique, il nous manque encore :

  • un max. de topinambours. Plusieurs d’entre-vous ont déjà signalé en avoir et c’est déjà pas mal. Plus on en aura, plus l’action aura un impact -> que tous ceux qui en ont en prennent et on fera avec ;
  • une ou deux remorques vélo, pour porter les topinambours
  • une pancarte pour la visibilité de notre action. Une A3 de l’affiche "Luttes paysannes" fixée sur la remorque (que nous n’avons pas encore) serait parfaite.
  • on laisse tomber le stand mais on prend un carton de brochures sur l’alimentation et l’agriculture paysanne à laisser sur un stand de la place St-Léonard -> brochures à trouver
  • repérage d’endroits se prêtant à la plantation sauvage, de préférence dans le quartier St-Léonard ou pas loin pour les piétons -> Marie et moi ferons un tour ce dimanche, dès 10h, place st-léonard. Vous pouvez nous y rejoindre ou faire vos propositions par mail.
  • prenez des appareils photo pour la communication post-action. J’aurais le mien, mais un second ne serait pas superflu.
  • invitez vos ami-es. Cette action peut se faire avec peu de monde mais sera plus drôle si on est plus nombreux.

D’autres actions se dérouleront à Namur et Bruxelles. Consultez l’agenda.