Le nucléaire, au service de l’alimentation

Des milliers de tonnes de denrées alimentaires sont irradiées chaque année pour améliorer leur conservation, leur qualité, éliminer les germes nocifs ainsi que les nuisibles mais avant tout pour augmenter la productivité des cultures et limiter les pertes.

Une irradiation inutile et suspecte
Cette technique d’irradiation à forte dose de certains aliments tue effectivement les germes nuisibles et prolonge quelques peu la durée de conservation. Mais ces aliments vieillissent toujours et, même s’ils paraissent frais plus longtemps, ils ont perdu leurs vitamines et autres substances essentielles. Les effets secondaires de cette irradiation sont mal connus. Il semble de plus en plus certain qu’elle provoque, entre autres, l’apparition de radicaux libres et quelques autres toxines. De plus, les aliments irradiés ne sont pas étiquetés comme tels. La moindre des choses serait que l’irradiation soit clairement mentionnée sur le produit que le consommateur achète !