Stop à la pollution dans le Delta du Niger

Les Amis de la Terre International demandent au Président du Nigéria de faire cesser le torchage du gaz dans le Delta du Niger.

Comme d’autres sociétés, Shell exploite des gisements de pétrole dans le Delta du Niger. Du gaz est souvent mèlé au pétrole brut et doit en être séparé. Brûler ce gaz est la méthode la moins chère, mais la plus polluante et la plus dangereuse. La quantité de gaz à effet de serre équivaut aux émissions de 18 millions de voitures et la toxicité des fumées cause de graves problèmes de santé. La perte financière pour l’Etat s’élève à environ 2,5 milliards de dollars par an, alors que les deux tiers de la population vivent avec moins d’un dollar par jour.

Le Gouvernement Fédéral du Nigéria n’autorise plus le torchage du gaz depuis le 31 décembre 2008. Les sociétés ne respecteront pourtant la loi que si des sanctions sont à la clé. “Le gouvernement doit garantir que les sociétés pétrolières abandonnent cette pratique destructrice pour de bon”, déclare Nnimmo Bassey, président de Friends of the Earth International et directeur de FoE Nigéria, “iI ne peut plus y avoir d’excuses. Nous devons nous mobiliser en grand nombre pour demander au gouvernement du Nigéria d’en finir une fois pour toutes.”

JPEG - 39.5 ko
Torchage du gaz au Nigéria

Merci de vous joindre à nous pour demander au président Yar’Adua de faire respecter la loi dans le Delta du Niger. Agissez ici

Les Amis de la Terre ont réalisé un documentaire, intitulé Poison Fire, qui illustre en images fortes les réalités de la vie des communautés sur les lieux d’exploitation de Shell.
Pour le regarder, cliquez ici.