Photo : Friends of the Earth Europe

  • (Octobre 2016)
  • Ulg Salle académique, Place du XX Août 7 à 4000 Liège
  • gratuit,

Moment de vérités en Amazonie : rencontre avec José Gualinga du peuple autochtone de Sarayaku

19h00 - Accueil et stands
19h30 - Conférence

Traduction assurée.
Entrée libre.

Face aux appétits pour le pétrole présent dans son espace de vie, le Peuple autochtone de Sarayaku (Équateur) ne cède à aucune intimidation. Devant la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme, il défie l’État équatorien lui-même… et gagne !

Son secret ? Une perspicacité rare, mêlant sens du sacré et sens du réel, ainsi qu’un fonctionnement démocratique radical : chacun-e participe librement aux délibérations et à la lutte, qui est permanente.

Pour Sarayaku, cette lutte s’inscrit dans la durée, avec panache : création d’une ceinture d’arbres à fleurs, visible du ciel sur des dizaines de kilomètres (« Frontière de Vie ») ; proposition à l’ONU d’un statut innovant pour les aires protégées (« Forêt Vivante »).

Depuis le cœur de l’Amazonie, Sarayaku se tient prêt pour les moments de vérités présents et à venir. Rencontrer ce peuple, c’est rencontrer un allié, indomptable et éclairant.

José Gualinga est ex-président de Sarayaku et président de l’association Atayak en charge de la Frontière de vie, d’un centre de santé traditionnel, d’une école biculturelle, d’un jardin botanique et de plantes médicinales.

Une organisation de 20 partenaires :

Asbl Barricade, asbl Frontière de vie, asbl Pierreuse & Ailleurs (Casa
Nicaragua), Miel Maya, Mouvement d’actions à travers monde (MATM),
Service civil international (SCI), Maison d’Amérique latine, FIAN,
Identité Amérique indienne, Arbre de vie, El Andino-ICAB, les Amis de
la Terre, Point Culture, Amnesty international, Greenpeace-Liège, Vert
et Vie, Bruxelles laïque, UniverSud, Université de Liège,
CNCD-11.11.11

Retrouvez aussi l’événement sur facebook

Ce projet a été financé avec l’aide de l’Union européenne. Le contenu de la publication relève de la seule responsabilité des Amis de la Terre Belgique et ne peut aucunement être considéré comme reflétant le point de vue de l’Union européenne.