Photo : isamiga76

  • (il y a 1 mois)
  • à 6920 Wellin

De la théorie à la pratique, un bel outil pour co-construire

Un Système Participatif de Garantie (SPG) est un dispositif local assurant la qualité de la production par l’établissement d’une relation de confiance, de transparence et de solidarité entre les consomm’acteurs et les producteurs.

La reconnaissance de la qualité ne se fonde dès lors pas sur une logique de sanction, comme le fait l’Afsca, ni sur les aléas de l’offre et la demande ou, encore, sur les critères du label AB valorisant davantage un modèle de production agro-bio-industriel que paysan !

En respectant le travail des paysans et les conditions locales de production agro-écologique, le consomm’acteurs est le garant de la qualité qu’il consomme et qu’il contribue à produire.

Venez découvrir comment fonctionne un SPG :

2 journées de (dé)formation au SPG

  • mardi 18/10 et samedi 19/11
  • De 9h à 17h à la ferme Arc en Ciel, Les Hayettes 126, 6920 Wellin.
  • A destination des paysans installés et en voie d’installation, et du personnel de coopératives, réseaux de GACs,... qui souhaitent mettre en place un SPG dans leur ferme, marché, réseau, coopérative,...
  • PAF : 20 € - membres MAP : 10 €.
  • Inscription : via le formulaire en ligne.
  • Téléchargez l’offre de formation :
PDF - 1.7 Mo

Ne pas trop vite juger, ni sanctionner...
mais comprendre et accompagner pour s’améliorer, ENSEMBLE, producteurs et consomm’acteurs !

Notes sur le SPG

La nourriture est vue, dans notre société occidentale, comme une marchandise et entre ainsi dans une logique de marché. Nous, à la ferme Arc-En-Ciel avec nos partenaires, avons la volonté de fonctionner dans un rapport autre à la nourriture : c’est pour nous le lien indissociable qui nous unit à la nature et aux autres. Cette nature qui nous héberge. La nourriture doit être accessible à tous.

Les labels, s’ils recherchent la transparence pour le consommateur, restent dans cette logique mercantile et amènent la création de niches commerciales. Avec le SPG, nous remettons au centre le consommateur face à ses choix alimentaires (et par extension la société dans laquelle il veut vivre). C’est lui qui propose ses propres critères. L’association du maraîcher et du consommateur amène des solutions aux problématiques générales.

Le consommateur est invité à réfléchir avec le producteur sur des problèmes concrets, et les solutions trouvées sont portées par le paysan et par le consommateur : nous aimons alors parler de consomm’acteur. Ainsi, nous sortons de la logique de sanction de la mise en norme, chère à nos politiques.

Depuis 2014, la Ferme Arc-en-ciel étudie la question de la mise en place d’un SPG dans sa région. En 2015, la réflexion s’est intensifiée se traduisant en initiatives concrètes, avec l’objectif de se réapproprier le droit à la souveraineté alimentaire sans devoir se plier au diktat de l’Afsca et du label BIO.