Photo : Friends of the Earth Europe

Les investissements peuvent contribuer à atteindre la sécurité et la souveraineté alimentaires, mais seulement s’ils sont canalisés vers des politiques et des projets directement avantageux pour la population et, en particulier, pour les petits producteurs d’aliments et les habitants des communautés rurales.

Par Kirtana Chandrasekaran, Natalia Carrau et Martin Drago, Friends of the Earth International

Cela veut dire que les États doivent aborder différemment l’investissement dans l’agriculture, parce que le système d’investissement dans l’agro-industrie que beaucoup d’entre eux appliquent à l’heure actuelle n’est pas en train de donner les résultats escomptés.

Les accords de commerce et d’investissement conspirent contre la souveraineté des États, les supplantent et diminuent leur capacité de développer ou de protéger leurs intérêts économiques, écologiques et sociaux. 2 La base des accords de commerce et d’investissement actuels est la promotion et la protection totales des bénéfices de l’agroindustrie, même au prix du bien-être des États et de la population.

Les accords bloquent l´agroécologie et la souveraineté alimentaire

Lisez le rapport ici :

PDF - 5.8 Mo
Rapport/Le régime de commerce et d’investissement : un carcan qui empêche le développement de l’agroécologie et l’accès à la terre

Lisez la brochure ici :

PDF - 2 Mo
Brochure/Le régime de commerce et d’investissement : un carcan qui empêche le développement de l’agroécologie et l’accès à la terre

Editeur : Les Amis de la Terre International