Ville et nature. Incompatible, pas forcément !

Saviez-vous que, dans de grandes villes, la diversité en espèces sauvage est plus importante que dans les zones rurales avoisinantes ? Nos villes sont en effet, riches en milieux variés (parcs, avenues, voies de chemin de fer, terrains abandonnés, jardins boisés) offrant de nombreux refuges à un grand nombre d’espèces d’animaux et de plantes.

Cette affirmation peut en faire sourire plus d’un. Pourtant, les jardins sauvages, fort à la mode depuis quelques années, se conçoivent également pour des espaces restreints.

Les coins de verdure en ville, avec ou sans jardin peuvent se transformer en refuges naturels. Suivez-vous, vous verrez, ce n’est pas trop compliqué.

PDF - 3.7 Mo