Les soirées SoS existent depuis plus de 10 ans déjà. Ce groupe dont le nom rappelle tout autant le signal de détresse envoyé par la Terre que le choix libérateur de la « sobriété soutenable » a contribué à démystifier le terme de décroissance ; à confronter les idées des spécialistes avec celles des citoyens ; à alimenter en idées les thématiques des Amis de la Terre ainsi que la campagne « Avec le Sud, on perd pas le Nord ! ».

Pour 2017, nous souhaitons leur donner un nouveau souffle et impliquer les locales. L’idée est de délocaliser les soirées et proposer aux groupes locaux de co-organiser et d’y participer. On aimerait aller dans des lieux tels que des cafés, où l’on peut se rencontrer dans une atmosphère plus conviviale que les salles de Mundo-Namur.

Suite à la sortie de la revue économie non-violente, nous proposons d’aborder ce thème lors des 3 prochaines réunions. L’idée générale serait, dans un premier temps (1h), de partager entre participants comment est ressentie la violence (ou pas) de notre système économique (chômage, temps de travail, rentabilité...) puis d’ouvrir sur des pistes de solutions (1h). Pour ceci nous pourrons nous appuyer sur différentes personnes ressources, telles que Ezio Gandin, Alain Dangoisse ou encore des auteurs de la revue "Pour une économie non-violente" qui vient de paraître.

Jusqu’à présent, les dates étaient fixées au dernier lundi du mois mais nous pouvons nous adapter si ça vous arrange mieux et les faire aux alentours du 27 février, 27 mars et 24 avril 2017.

Êtes-vous partants pour démarrer cette nouvelle formule ? Votre implication serait principalement d’ordre logistique, à savoir proposer un café dans votre coin, capable d’accueillir environ 15 personnes, dans un espace un peu en retrait pour s’entendre parler, et bien entendu votre participation ;-). Si ça vous tente, n’hésitez pas à revenir vers moi et me dire quelle date vous préférez ! Vos idées et remarques sont les bienvenues aussi !