Organisée en partenariat avec le Parc naturel Viroin-Hermeton, Nature et Progrès, Les Amis de la Terre et Réfl’Actions (le Jardin de Francine), une première soirée d’information a rassemblé une bonne cinquantaine de personnes le vendredi 20 janvier à la Maison du Parc naturel à Nismes. Le but de cette rencontre était de comprendre les enjeux de la production de semences locales et paysannes.

Produire ses semences, les partager, les faire circuler, les peuples l’ont fait depuis la nuit des temps. Ce qui se passe à notre époque est tout à fait nouveau : en effet, quelques multinationales se sont appropriées cette mission ancestrale et en font une chasse gardée. Aujourd’hui, seules les semences officielles répertoriées peuvent être vendues. Pire encore : seuls les produits issus de ces semences peuvent donc être vendus ! Cela a entraîné une perte de 80 % de la biodiversité existant dans nos potagers et vergers !

Les participants ont aussi pu repartir avec des premières semences. Une fillette de six ans en a reçu et un aîné de quatre-vingt ans en a transmis… De belles boucles de partage se sont déjà créées !

D’autres réunions vont suivre afin d’échanger des informations sur le « comment s’y prendre ? » et « qui fait quoi ? ».

Si vous êtes intéressé par ce projet, vous pouvez contacter Anne-Sophie Hubaux à l’adresse suivante : clessehubaux chez yahoo.fr